jeudi 11 août 2016

Des singes et des chats

Te voilà citoyen lambda, consommateur plutôt, même pas acteur ; et c'est moi que tu traites de contemplatif ! T'as rien à dire par toi-même qui n'ait été rabâché par ton média favori. En ce moment tu causes pokémon et jeux olympiques. Comme tout le monde sait ce que tu racontes, tu fermerais ta gueule que ça changerait pas grand chose, enfin, si, je pourrais entendre les oiseaux dont tu as rien à foutre. Et c'est pas la peine d'essayer de te montrer autre-chose, parce que tu te bouches les mirettes ; ni de te dire autre chose, parce... [Lire la suite]

dimanche 3 juillet 2016

Les deux visages de la ville

"Niort se parisianise" me suis-je dit en tombant là dessus un petit matin gris place Saint Jean. Ils auraient dû faire la même chose du côté des halles, ça collerait bien dans le décor ; il est vrai que je n'ai guère eu la force d'aller vérifier ; l'autre matin je suis passé tout près, mais j'avais très mal au bide alors je n'ai pas poussé jusque là, laissant les cagoinsses aux maraîchers qui étaient en train d'installer,en cas d'urgence ; préférant me rabattre sur d'autres. J'espère juste que ce ne sera pas comme des tas d'éléments... [Lire la suite]
dimanche 27 septembre 2015

Les pleurs des crin-crins de l'automne

Les pleurs des crin-crins de l'automne transpercent mon coeur d'une infinie douleur appelant mon âme à la méditation, l'introspection et la compassion, tandis que d'autres jouent avec la vie, celle des autres et des êtres, juste pour leurs plaisirs ou leurs profits. Je suis toujours sidéré d'autant de bêtise et de méchanceté. Il y a eu, tout près de moi, cette bijouterie braquée, alors que ces gens sont loin de rouler sur l'or qu'ils vendent en petite quantité ; la dame continue d'exercer un deuxième métier à temps partiel tandis que... [Lire la suite]
vendredi 4 septembre 2015

Désintégration

Me voilà de retour, au moins pour cette fois ; surchargé d'une vie en dehors de ce blog ; dont je maîtrise mal les rebondissements au coeur d'une misère et de misères qui vrillent la lame de la camarde dans les plaies de la scoumoune. Me voilà de retour avec cette photo empruntée à la page "J'aime l'histoire" de Facebook, et que je suis de près, tant le sujet me passionne. Une image d'une de ces marchandes des quatre saisons qui animaient de leur présence vivante les rues de Paname jusqu'il y a pas si longtemps. Le cliché date de 1890... [Lire la suite]
mardi 5 août 2014

La vermine et les dégueulasses

Ca recommence ! Y'avait un bout qu'ils avaient cessé de prendre mon devant de porte pour une décharge. Depuis quelques semaines ça recommençait et j'ai été trop gentil, j'ai carré les sacs dans d'autres containers sans rien dire. Plus t'es gentil avec la racaille plus ça fout la merde. Normal, ce sont des merdeux. Mais ici ce sont ces gens là qu'on aime ! Si on laisse faire voilà comment ça fini : ici au bout de la rue Solférino c'est du quasi permanent ; j'ai repéré ce dernier dépôt vendredi matin mais n'ai fait la photo que... [Lire la suite]
lundi 16 décembre 2013

Pas un jour...

Quand je dis qu'il ne se passe pas un jour sans que je trouve du pain, voici une photo parmi d'autres... C'était peut-être pour les pigeons, sauf que :1) La municipalité interdit de nourrir les pigeons, en soi j'en ai rien à foutre mais au moins ça pourrait être fait plus discrètement que ça.2) Les pigeons vont jamais bouffer ça comme ça si c'est pas émietté, sinon ils vont picorer dedans et en laisser les 3/4, d'où gaspillage et poubelle. Pendant ce temps y'en a qui les empoisonnent les pigeons, avec du grain empoisonné ; on en... [Lire la suite]