vendredi 19 juin 2015

La paille, la poutre et le coquelicot

« J'ai descendu dans mon jardin. (bis) Pour y cueillir du romarin. Gentil coqu'licot, Mesdames, gentil coqu'licot nouveau. » Lorsque je m'appliquais à essayer (j'ai bien dit "essayer")de chanter cette comptine au temps des images et des bons points, je n'avais pas encore conscience que cette fleur symbolisait autant que le bleuet une douloureuse mémoire. Le coquelicot comme une tache de sang sur les vertes prairies sur lesquelles tant d'hommes se sont entre-déchirés, sauvagement étripés en pure perte puisque, pour ne... [Lire la suite]

lundi 1 juin 2015

Cochon qui rit

Une abrutie qui sous entends par ailleurs que je suis un feignant sans jamais m'avoir fréquenté, et qui a la prétention ; pas les chevilles qui enflent déjà ; se faire appeler « dame nature » ; quelles couilles que cet anonymat (mon identité est sur le blog) ; m'écrit, suite à mon papier sur les cochons :« Je suis de la campagne,la vraie,jamais au grand jamais les porcs ont été élevés courant dans la prairie,les porcs ont toujours été élevas,dans un endroit clos,sale et sans lumiére du jour....j'ai... [Lire la suite]
Posté par Mikael3300 à 22:04 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,
vendredi 29 mai 2015

Pas toujours si bon le cochon

La "nature naturante" n'existe plus depuis longtemps et quand on voit un majestueux axe centenaire reliant symboliquement le ciel et la terre on est content. Pièce de musée, vestige d'un temps passé où on laissait vivre les arbres longtemps. Du moins certains pour des raisons qui échappent souvent ; parce qu'il faut bien le dire, dans les temps passés le bois était surtout taillis et gaulis en ce qu'il servait au feu domestique aussi bien qu'au fournil, où pour les plus grandes perches à tailler des manches d'outils (et d'armes), les... [Lire la suite]
mercredi 26 novembre 2014

L'alchimiste d'opérette

Ici je démontre la réalité quotidienne de la pollution et du gaspillage. Je montre du pain perdu, inconsommable en l'état parce que trouvé au milieu de saletés. Ça ne représente qu'une partie du gaspillage que j'ai pu dénicher en quatre jours. J'en ai trouvé bien plus. Du consommable aussi d'ailleurs. S'il n'y avait que le pain ; dont Corpus Christi fut un des premiers papiers ici à le prendre avec ironie ; ce ne serait qu'un détail. Vous n'imaginez pas ce que je gratte à traîner un peu n'importe où... Trop souvent en plus... [Lire la suite]
mercredi 15 octobre 2014

L'ombre des trottoirs embrument la Terre

Le 18 août notre chroniqueur local découvrait une poussette en ballade et s'étonnait... Comme si on pouvait encore s'étonner de quelque chose dans notre ville . Quand on arpente les rues à l'heure matutinale où grisaillent les trottoirs, ou s'activent les premiers travailleurs qui se lêvent tôt afin de travailler plus pour gagner plus (les monarques changent, pas les habitudes) et où les derniers ivrognes regagnent leurs pénates, on croise toutes sortes d'objets hétéroclites qui prennent le frais et se trainent lamentablement le long... [Lire la suite]
mardi 16 avril 2013

Zarbi, comme c'est curiotisant

De bon matin, j'ai rencontré le train des trois poubelles en voyage... Et oui, dès poltron matou, l'heure où les chats ont peur, je traînais mes savates dans le coinstot en quête d'anomalies dont pour la plupart auxquelles j'étais déjà affranchi de la veille crépusculaire déjà faisandée. La nuit m'ayant portée conseil de discipline j'ai photographié ce charmant petit rassemblement. Comme Lazard lève-toi et cours elles étaient toutes là celles qui devaient être là. Ou à peu près. Sauf que y'en a que deux parmi les jaunes qui auraient... [Lire la suite]
dimanche 16 novembre 2008

J'ai consommé

Allons, allons, on fera quelque chose de moi si les petits cochons me mangent pas : 174 km pour aller acheter une baguette et de l'essence, ça c'est de la consommation !! alignez vous bandes de navets ! C'est que quand je fous le pognon par les fenêtres je fais mieux que personne hein ? Allez, dépêchez-vous, consommez... Consommez... (il y a une autre lecture de l'évènement : j'avais une dette d'honneur à solder - et il est toujours plus seyant de rendre en main propre - et un évènement à visiter... Pas que vous croyez que moi,... [Lire la suite]