mardi 16 février 2010

On appelle ça déchets...

Là il s'agit bien de déchets. Et s'ils sont par terre ce n'est pas la faute du citoyen, mais plutôt faute à la parano ambiante : peur du terrorisme. Le probloc est qu'à cet endroit je ne vois pas quel terroriste s'y intéresserait. Y'a jamais foule et pas de bâtiment officiel ce me semble. On a des poubelles en dur dans des endroits bien plus dangereux à mon avis ! Résultat, comme une grande partie des chiens de la ville sont en vrac, sans laisse et accompagnés ou non, ils font un peu ce qui leur passe par la tête et déchirent... [Lire la suite]