jeudi 15 septembre 2016

Du sacré dans les caniveaux (mis à jour)

Mes déambulations mènent à tout à condition d'en revenir vivant ; les agressions ne sont pas si rares, mais tant que je m'en sors je ne dis rien, parce que je sais trop bien que si on se défend, on risque judiciairement autant, dans ce pays pourri et gangrené, que l'agresseur sinon plus. SURTOUT quand on est un pauvre ère d'ailleurs. Des Cahuzac et consorts se voient menacés de prison pour des crimes sans pardon ; la richesse devrait induire l'honnêteté quand on ne manque de rien ; mais je ne me fais aucun souci pour lui, comme DSK en... [Lire la suite]