samedi 22 avril 2017

JOUR DE LA TERRE

Les cloches sont revenues à Pâques à temps pour le « Jour de la Terre » ; c'est à dire aujourd'hui. A temps pour sonner le glas de la Terre qu'on assassine et des hommes qu'on tue pour lui arracher ses dernières entrailles. Devant mes photos illustrant le gaspillage quotidien, mon pote Youri, sur FB, m'écrit : « Le constat est sans appel. Multipliez par les 33 000 communes plus les grandes villes... » ; et il ne parle que de la France le copain. Reportez ça à l'échelle planétaire ! Avec bien sûr... [Lire la suite]

dimanche 5 mars 2017

Casimir et Sophie

Je m'attendais à rencontrer un dinosaure ; de ces créatures antédiluviennes qu'on nous présente horribles et couvertes d'une peau lisse ou écailleuse, dignes des cauchemars de Lovecraft ; un lézard terrible quoi, mais dans mon idée pas si terribles que ça puisque je sais que depuis quelques années les scientifiques ont établi qu'ils portaient un joli plumage bariolé et devaient babiller, pour beaucoup, comme vocalisent les piafs qui enchantent ce petit matin blême de la Saint Casimir, où le jour mouillé peine à se lever. Je... [Lire la suite]
jeudi 1 septembre 2016

Utopie

Mes espoirs étaient comme des roses, des fleurs éphémères ; comme ma vie aussi ; à peine écloses que déjà elles se fanent ; les pétales tombent un à un ou en groupe, comme autant de larmes. Les utopies sont des rêves irréalisables d'un monde imaginaire qui n'intègre que quelques projections ne prenant pas en compte la majeure partie des interactions. Il est de la société comme des biotopes ; la totalité des interférences est impossible à envisager d'un seul regard. C'est pour ça que les bonimenteurs politiques ne... [Lire la suite]
dimanche 28 août 2016

Donjon, dragons et dégâts collatéraux

  Avant  En ce temps là il servait d'arrière plan à un parking pouilleux dont on avait même ôté le monument aux morts qui faisait sa fierté. A droite derrière la haie, on trouvait un dépôt chronique d'ordures, assez souvent. Parfois même ce n'en n'étaient pas. Je me souviens d'un déménagement catastrophe d'un riverain. Il avait tout largué là ce qu'il ne pouvait emmener. On était venu avec la bagnole embarquer tout ça, avec sa permission d'ailleurs. Ça nous a rééquipé en ustensiles qu'on n'avait plus ; on a donné aussi,... [Lire la suite]
vendredi 24 juin 2016

Une aube claire

Un petit matin clair à l'aube quand la ville est encore paisible ; enfin en principe ; tel que je les aime. Quelques martinets virevoltent, les oiseaux chantent. Une voiture de police en tournée est passée un peu plus tôt tandis que je reposais mes jambes et digérais mes émotions sur un banc de la place du temple. Ils m'ont souri, m'ont demandé si ça allait... J'ai prétendu que oui, même si tout était relatif. Dans la mesure où je n'avais subi aucune agression, aucun importun, on peut dire, oui, au fond, hormis mes guiboles et mon... [Lire la suite]
dimanche 24 avril 2016

l'argent ne se mange pas

"Quand le dernier arbre aura été abattu - Quand la dernière rivière aura été empoisonnée - Quand le dernier poisson aura été péché - Alors on saura que l'argent ne se mange pas."Annonçaient les indiens des plaines dès la fin du XIX° siècle, eux pour qui l'argent n'avait aucun sens. Tacka Ushte (Oglala, "indien" des plaines), dans "de mémoire Indienne" raconte que ses pères, lorsqu'ils avaient des dollars papier s'en servaient pour allumer le feu. Des pièces d'argent ils faisaient des décorations. Ils ne comprenaient pas que ces... [Lire la suite]

dimanche 3 janvier 2016

Les cendres de l’Épiphanie

Le ciel pleure sur la médiocrité des lendemains de festivités, il pleut, aux odeurs de dégueulis et de reliefs éparpillés au grès des humeurs. Aujourd'hui c'est pourtant encore fête mais ça reste secondaire, une tradition d'ailleurs décalée puisqu'autrefois l’Épiphanie était le 6 janvier, mais aujourd'hui c'est reporté au premier dimanche qui suit Noël. Pour des raisons de praticité et ne pas ajouter un jour férié sauf pour rapporter aux commerçants. Plus personne ne se soucie de cet événement hautement symbolique . C'est sans... [Lire la suite]
mercredi 8 juillet 2015

La philosophie du cyclone

On déambule dans une rue, tous les deux en amoureux, à notre âge c'est plutôt sympa. On admire des fleurs et le vol des martinets... Et puis on philosophe tous les deux. C'est sur ces sujets d'existentialisme et de spiritualité qu'on s'est rencontrés et on n'a jamais tari le sujet. Et puis c'est là que nos yeux pourtant habitués aux saletés qui traînent ; on en a déjà mis un quarantaine en poubelles depuis le matin ; s'étonnent d'un carton incongru. Qui a eu l'idée saugrenue de tracer un OM sur ce détritus ? On le... [Lire la suite]
jeudi 11 octobre 2012

Sous le tapis on cache la misère

Il y a quelques temps sur mon autre blog j'avais décerné un satisfecit à La Foye Monjault pour la propreté des abords de ses containers, ce qui n'est pas commun dans la région. C'est sans doute une volonté communale, mais ce n'est que le tapis de surface. J'ai fait un peu de ménage dans les alentours, et par exemple j'ai sorti ça d'à coté d'un terrier habité de lapin... Pov'lapin va ! A proximité j'ai vu la maman qui pleurait son petit qui, lui, était victime de la route sur un chemin droit comme une règle, sans obstacle aucun.... [Lire la suite]
mardi 25 septembre 2012

Des opérations concomitantes, pub et communication

J'emprunte l'image au Figaro dont je ne suis pas un lecteur assidu, mais l'occasion fait le larron. Et l'occasion ce fut celle-ci qui constitue une preuve que je ne suis pas tout seul à me battre contre la dégueulasserie collective et individuelle, ni le seul à me salir les mains pour que ça change. J'ai par ailleurs déniché un excellent dossier préparatoire sur le sujet paru quelques jours avant qui rends compte du courrage de ces jouyeux compagnons auquel je rends hommage ici chapeau bas. Ca fait toujours du bien de se sentir moins... [Lire la suite]