Photos liées au tag 'fleurs'

Voir toutes les photos
mercredi 8 mars 2017

Femmes

Les femmes comme les fleurs sont protéiformes et multiples ; « la » femmes n'existe pas, ce sont les femmes qui existent, même si le principe féminin peut être synthétisé en quelques axiomes simples. Des contours de la féminité qui sont aujourd'hui foulés au pied au prétexte de la « libération » parce qu'effectivement, l'extrême pendant sont ces sociétés qui l'ont réduite à l'état de bête de somme par dévoiement de son dévouement fondamental contenu dans sa nature. Ce sont de nos jours des propos iconoclastes.... [Lire la suite]

mardi 14 février 2017

Saint Valentin écologique

Elle avait de tout petits petons, Valentine... Non ! D'abord ! Na ! C'est Martine qui avait des petits petons. Hé oui, vous n'imaginez même pas ! Un de ses petons tenait tout entier caché dans ma paluche ! Non ce n'était pas une petite fille, mais une adulte tout ce qu'il y a de plus adulte. Oui. Je lui dois la vie, c'est pour ça que je vous en parle. Sans elle j’avais toute les chances, en février de cette année là, d'y rester, enfoui sous une couche épaisse de neige. Voilà. Elle m'avait dit qu'elle était obligée de... [Lire la suite]
dimanche 5 juin 2016

Qui eût cru de telles crues ?

La photo est ratée et c'est dommage ; mais je veux justement lui garder son caractère unique. C'est un souvenir de Seine et Marne qui orne les murs de mes antres successives depuis une trentaine d'années. C'est de la récup' de là bas. Une partie de mon âme est là bas, et avec les crues qui y ont sévi, on se doute que j'ai été particulièrement attentif. Nemours en particulier, ma ville de coeur ; je vivais à Melun mais j'avais beaucoup de contacts et activités sur Nemours. Il me reste des choses qui ne m'ont jamais quittées... Un... [Lire la suite]
jeudi 12 mai 2016

Sacralité

Combien de routes Un garçon peut-il faire Avant qu'un homme il ne soit ? Combien l'oiseau Doit-il franchir de mers Avant de s'éloigner du froid ? Combien de morts Un canon peut-il faire Avant que l'on oublie sa voix ? (« La Réponse Est Dans Le Vent »- Hugues Aufray) Combien de mots faudra-t-il écrire ? Combien de paroles faudra-t-il dire ? Combien d'eau passera sous tous les ponts, avant que l'homme ne réalise qu'il s'est réduit à l'état de machine à déchets. Il croit produire du fric, il ne produit que de la... [Lire la suite]
dimanche 8 mai 2016

Quelques détails de la trame...

Il y a deux ans, jour pour jour ; j'ai vu ça sur FB ; et sans doute heure pour heure étant donné mes horaires de déambulations, j'avais photographié la même fleur au même endroit exactement. Sa réincarnation sans doute. Heureusement qu'il y a des jolies fleurs pour me remonter un peu le moral en ces temps où je suis aussi sûr de me viander que la planète est dans les choux. Tenez, une de ses soeurs.Je l'avais photographiée aussi, sans aucun doute, mais je ne me suis pas donné la peine de chercher. Je suis reconnaissant aux jardiniers... [Lire la suite]
vendredi 22 avril 2016

La poilade du jour

Quelques fleurs un peu floues au petit matin quand mon appareil rends assez compte de ce que je vois tout le temps. un de ces parterres qui égaient la ville et me consolent un chouïa d'être prisonnier d'une cité... Une autre un peu plus tard, quelques heures, qui rit aux larmes de la bêtise humaine. J'ai fustigé l'invasion publicitaire récemment, mais faut bien reconnaitre que vous êtes les esclaves consentants comme je l'ai dit par ailleurs plusieurs fois... Suivez moi en Alsace, qui n'est pas représentative, puisqu'ils sont moins... [Lire la suite]

samedi 30 mai 2015

Histoire de campanules

Un joli bouquet de campanules avec une rose un peu fanée... Un peu seulement. Le petit cadre au pied je l'ai posé là parce que je ne savais qu'en faire ; il traînait dans ma fouille depuis deux ou trois jours, je l'ai trouvé dans un carton abandonné, et franchement je n'ai plus de place pour les bibelots ; j'en donne à tour de bras, et j'en vends accessoirement. Je viens de me délester d'une collection de fossiles au profit d'un enfant que j'aime bien. Remarquez sa mère n'a pas été ingrate. Si bien que ce matin, au marché, j'ai mouché... [Lire la suite]
lundi 18 mai 2015

La main de la Providence dans le falzar des coïncidences

Vivre sans fleurs serait pour moi un peu comme vivre sans air à peu près. Je suis bien content qu'on aie remplacé l'infâme parking de la Brèche par des jardins, même si je trouve que la pelouse y occupe un trop grand espace vide ; je n'aime pas les grands espaces vides ; les parterres fleuris latéraux égaient un chouïa mes tristes journées. Enfin, tristes, ça dépends ; ce sont surtout mes prises de conscience accélérées qui sont tristes. Je me pense en marge, exclu, alors que je respire et vibre au rythme du moindre changement dans la... [Lire la suite]
vendredi 15 mai 2015

Héritage d'hier et d'aujourd'hui

Les vestiges du passé ornent encore nos cités quoique peu à peu rongés par les ravages du temps. Nos ancêtres et leurs "obscurantismes" comme vous dites, avaient la patience d'exprimer dans la pierre les représentations de leur univers intérieur. L'art se faisait véhicule de la pensée, manifestation de la foi ou au moins de l'espérance. L'art était langage. Il témoignait pour le futur et nous ne saurons jamais lui restituer son lustre. Les savoir faire, les métiers eux-mêmes sont perdus. La pierre devenait livre, devenait fleur... [Lire la suite]
dimanche 5 avril 2015

En avril je ne perd pas le fil

Les jolies violettes tapissent la verdure printanière. En mes « tendres » années j'en faisais de jolis bouquets tant il y en avait dès mars qui voyait pointer les premières hirondelles aujourd'hui en voie de disparition. Elles étaient sur Mendès France ce vendredi mais j'ai dû en apercevoir une quelques jours plus tôt tandis que dès fin février on m'en a annoncé dans le Cher. Le jour du premier tour des élections j'ai cru entr’apercevoir un martinet enfiler notre rue du coin de l'oeil alors que j'étais très occupé à mon... [Lire la suite]