vendredi 17 avril 2015

Mépris

 Saput les loteaux y'a le gaz chez vous autres ? Mal en point d'interrogation comme nos incertitudes ? Au petit matin l'ange de la malbouffe plane emporté par Éole en direction de sa lointaine patrie. Y'en a combien qui n'ont pas conscience d'être à la dérive des courants et croient maîtriser la situation comme les aéronautes descendants directs des frères qui, à défaut d'échelle de Jacob, ouvrirent les chemins aériens à l'occident. Oui parce que nous qu'on croit avoir tout inventé, on avait été précédé par... [Lire la suite]

lundi 6 avril 2015

Niort m'a tuer

Mon sempiternel œuf de Pâques pour illustrer ce lundi ; férié et prolongement ; du week-end pascal. Bonne fête à tous les Pascal, si tant est que vous en ayez quelque chose à foutre, puisque pour la majorité d'entre vous, vous ne croyez ni aux saints ni aux diables. J'espère d'ailleurs que vous êtes au boulot, en ce jour de fête religieuse, vous qui voulez voir disparaître toute manifestation visible de religion. Vous êtes bien content de les avoir ces jours fériés que vous prétendez empruntés au paganisme ; ce qui est... [Lire la suite]
mardi 31 mars 2015

Que je me/vous raconte...

Il y a des animations parfois dans les rues de Niort qui me tirent un sourire doublé d'un soupir après des souvenirs chargés de rêves et d'émotion. Ça me renvoie à moi-même et à ma différence naturelle. Le temps de l'école de la République où, déjà, je n'étais pas comme tout le monde. En ce temps là les gens que vous appelez « du voyage » circulaient encore en roulottes hippomobiles. J'ai connu des cirques et des rempailleurs de chaises, des rémouleurs, ferrailleurs et vanniers qui parcourraient les routes et chemins... [Lire la suite]
dimanche 8 mars 2015

Il y a buses &... buses...

Une nouvelle qui me réjouit c'est qu'on s'est enfin décidé à remplacer les tuyaux de poêle cabossés de la Brèche par des bouches d'apport volontaires un peu plus solides tout de même (et plus pratiques, entre nous) du moins au bas de l'esplanade. Je m’étais plaint des précédentes qui avaient été prématurément massacrées par des vandales en argumentant qu'elles étaient trop fragiles. J'ai été parmi les premiers à les utiliser avec quelques bouteilles plastiques et canettes trouvées à traîner, quelques bouteilles en verre aussi. En... [Lire la suite]
samedi 21 février 2015

Illusion de solution

Un nouvel an de pacotille vient de passer, s’essuyant les pieds sur les cendres de nos antiques coutumes jetées aux diables verts (de gris ?). Une grosse bique régnerait sur le calendrier de l'année ; à trop bêler elle se retrouvera tondue comme le mouton son cousin. On accusera la crise là où l'inconscience a une grosse part. En tous cas, en son royaume de prédilection, notre contrée de tradition du goût, on continue d'en faire des fromages mais aussi de jeter des tombereaux de bouffe et d'autres choses qui feraient le bonheur... [Lire la suite]
dimanche 25 janvier 2015

Je suis un sale Timbanque

  Je suis un sale Timbanque, un salaud d’indiscipliné sans dents ni argent, un débris à piétiner, une épave à couler. Ainsi l'a décrété une vieille folle au marché. C'est la énième fois qu'elle me pompe. Elle a découvert un jour qu'on m'avait donné (en échange de service mais elle n'a pas voulu l'entendre) 2 plateaux d’œufs. Elle m'a fait une comédie invraisemblable ! Elle voulait m'en prendre d'autorité. Elle me jalouse parce que j'ai su, et ma chérie m'a bien aidé, améliorer mes rapports relationnels au marché, et... [Lire la suite]

vendredi 16 janvier 2015

A l'ombre de l'actualité

Le gaspillage de notre « civilisation » ; gardienne des valeurs auxquelles elle prétends convertir les restes du monde ; a continué en dépit de l'état traumatique du pays sur lequel je m'exprime ailleurs. Vous n'avez pas déshonoré l'évangile de la consommation, bréviaire du clampin lambda à l'aise dans cet univers d’abondance pléthorique et d’inégalités flagrantes où on gaspille même les hommes. J'ai vécu à un rythme effréné mes insomnies qui me conduisirent de constats écœurants en découvertes... [Lire la suite]
mercredi 26 novembre 2014

L'alchimiste d'opérette

Ici je démontre la réalité quotidienne de la pollution et du gaspillage. Je montre du pain perdu, inconsommable en l'état parce que trouvé au milieu de saletés. Ça ne représente qu'une partie du gaspillage que j'ai pu dénicher en quatre jours. J'en ai trouvé bien plus. Du consommable aussi d'ailleurs. S'il n'y avait que le pain ; dont Corpus Christi fut un des premiers papiers ici à le prendre avec ironie ; ce ne serait qu'un détail. Vous n'imaginez pas ce que je gratte à traîner un peu n'importe où... Trop souvent en plus... [Lire la suite]
dimanche 9 novembre 2014

Vandalisme et amour de chat

Vandalisme et gaspillage vont de pair...ais-je écrit dans ces colonnes il y a quelques temps. Aujourd'hui, serais-ce une religion ? Une secte radicale et fanatique avec des propensions au terrorisme genre Daesh, qui ne tolère rien d'autres que ses propres vues étroites au delà desquelles point de Salut. Une bande de fanatiques décérébrés qui de toute autre vision que la leur veut faire table rase ? Rue rase serait plus approprié ici. Je venais de découvrir un joli petit ganesh dans la ville, j'ignorais son existence ; il y a peu de... [Lire la suite]
samedi 25 octobre 2014

indissociable sociabilité de l'avenir planéraire

L'été s'était invité en automne avant de, semble-t-il, s'en aller doucement sur la pointe des pieds. C'est le temps de l'engourdissement dont on a fait celui du souvenir des disparus, ce qui concorde avec l'ambiance où il n'y a plus guère que les chrysanthèmes pour fleurir. Ça peut-être très joli d'ailleurs. Je pense aux vers de Verlaine ;comme chaque fois que je vois la nuit descendre sur nos soirées. Pourquoi la première strophe a-t-elle été utilisée par les Alliés pour annoncer le débarquement en Normandie le 5 juin 1944 ? Pourquoi... [Lire la suite]