jeudi 18 avril 2013

A petites doses

 NDLR : Réédition d'une publication de mon ancien blog => il est indispensable que ce soit vu et revu... Il fut une époque ou les gamins étaient nourris par leur mère qui tenait le savoir de la leur. A défaut de faire "des centenaires à ne savoir qu'en faire" comme chantait Ferrat, si j'en juge par les âges canoniques de mes grands-pères et de leurs "conscrits" comme on disait en ce temps là, et aussi de leurs pères, si j'en juge par quelques documents de famille en ma possession du 19° siècle et aussi de mes visites aux... [Lire la suite]