mardi 2 août 2016

Un triste matin

Une montgolfière presque au ras des toits au petit matin vient égayer la grisaille du ciel vide ; les martinets l'ont déserté il y a déjà quelques jours, mais aussi les pigeons empoisonnés dont toute une troupe me tenait compagnie lors de mes pauses matutinales, ainsi que trois pies tout aussi disparues. Je n'avais que mon smartphone sur moi pour figer l’événement et c'est dommage. Mon intuition me disait d'emporter mon apn, j'aurais eu une résolution supérieure et un zoom bien plus puissant mais une autre intuition m'avait... [Lire la suite]