dimanche 14 août 2016

Soupir

“Quand le dernier arbre aura été coupé,Quand la dernière rivière aura été empoisonnée,Quand le dernier poisson aura été attrapé,Seulement alors,l'Homme se rendra compte que l'argent ne se mange pas.”   Unique minuscule lueur de conscience au milieu du chaos, fragile flammèche dans la tempête infinie des siècles et de l'incommensurable , vacillant à l'approche de sa fin. Il n'en restera qu'une fumerolle vite dissipée et oubliée. Un temps elle coiffa un diadème de reine de la matière, la façonnant, en tirant un nouvel équilibre... [Lire la suite]

mercredi 6 avril 2016

Dictature de pub

Il y eut la réclame comme on l'appelait. Certains y voient une différence ; moi pas. Elle était à l'image de son époque (mon illustration ; annonces de presse de1924), à l'image des moyens techniques et de la manière de penser le monde par ceux qui le menaient par le bout du nez. Les journaux comptaient des poignées de pages d'annonces, et les articles en étaient pavés. On n'en n'était quand même pas,  comme maintenant, à se faire perfidement la réflexion qu'il y avait encore trop d'info entre les pubs parce que les... [Lire la suite]
mardi 15 mars 2016

To be or not Toubib ?

On s'aime le temps d'un étourdissement ou tout le temps ; "Ah, je ris de me voir si belle en ce miroir" de Charles Gounod ou le"Miroir, Ô mon beau miroir, dis-moi qui est la plus belle!" de la belle-marâtre de Blanche Neige la pure innocente des frères Jacob et Wilhelm Grimm, ou la mare aux canards de Narcisse. On sème, avec parcimonie de crainte que l'autre en profite. Ca dure un soupir dans l'infini, à peine une virgule dans un paragraphe que l'on n'a pas écrit, mais on se figure l’éternité. On se voit jeune et plein de vie, on... [Lire la suite]
mercredi 13 janvier 2016

Le monde tel qu'il est

Un couvercle de poubelle à emballage qui baille aux corneilles parce que le conteneur déborde, c'est commun. Mais celui là m'a attiré, et de loin en plus, puisque j'étais de l'autre coté du parking d'en face. Et de traverser en diagonale pour trouver à défaut de la fortune, de quoi égayer mon article. « - Ca n'a strictement rien à foutre dans les emballages » me suis-je dit. Et du coup j'ai embarqué en évitant au mec que sa poubelle soit refusée, en me demandant aussi pourquoi les gens achètent des jolis tableaux ; ils... [Lire la suite]
mardi 4 novembre 2014

Ballons, encore

Encore un ballon à traîner ; c'est le douzième de la semaine que je ramasse. J'ai abordé le sujet des baudruches plusieurs fois en soulignant qu'il est le même que les poches. Ça semble vous passer largement au dessus de la tête et pourtant je suis loin d'être tout seul à me préoccuper du sujet. C'est loin d'être propre à Niort ! J'emprunte à PlasticsEurope cet extrait : “Chaque année 4 milliards de tonnes de déchets sont produits dans le monde. Ainsi qu’il le souligne dans l’Avant-Propos de son livre, la croissance exponentielle de... [Lire la suite]
mardi 3 septembre 2013

Dégueulasserie universelle

// Publication de Terre de Demain. L'Inde dont j'ai déjà parlé plusieurs fois... Croyant ou pas, comme le montre la publication de FB ci-dessus, le dégueulasse reste une hydre à multiples têtes ainsi que je l'ai évoqué précédemment.Il fut un temps où les rejets étaient périssables, aujourd'hui la marchandisation de toute démarche et la contamination des esprits par les attitudes qui en résultent aboutissent, dans des pays où la prise de conscience est moindre que la nôtre de la part des autorités (encore que ?...) On donne le... [Lire la suite]
jeudi 25 février 2010

La foire aux couillons

Ah oui, parce qu'aujourd'hui on va en prendre plein les mirettes ! Y'a pas un recoin où tu fous pas tes merdes, bon, ça on a l'habitude. On le sait que t'es laïc et que tu comprends ce terme comme un mépris profond et une haine envers les symboles à connotation un tant soit peu religieuse. Mais franchement, laisser ça sur le parking du magasin qui te l'avais fourgué le cabas c'est pousser un peu loin la connerie. Oui, je sais t'avais taché le fond et alors ? Mézigue je me le suis fait échanger aujourd'hui même. ... [Lire la suite]