mardi 28 février 2017

L'oiseau et les cendres

Je pourrais bien la diffuser cent mille fois cette image ; et dix millions de militants avec moi ; ça ne changera pas... Autant vider la mer avec une petite cuiller... Il ne se passe pas une fois que je fasse une virée dehors sans trouver quelque chose gaspillée et accessoirement à grappiller. Tenez, celle là a deux jours, pas plus. C'était par terre, tout seul, dans une poche propre néanmoins, et posé sur un tas de sacs poubelles. Trempé par la pluie, néanmoins les emballages sont étanches. A noter aussi dans une autre poche une... [Lire la suite]

dimanche 23 octobre 2016

Les joies hilarantes de la cité

Une balade épique encore ! Réussi à me traîner, pas longtemps certes et pas très loin mais ça valait le coup... enfin ça dépends par quel bout on prends le bâton de merde, mais pour une fois je suis content. Au début j'étais mécontent. Y'avait un sac poubelle à traîner en compagnie d'un cabas ouvert, cour Saint Marc. Ça traîne, et après les chats éventrent et ça fait des ordures partout éparpillées. Ça reste souvent plusieurs jours, le vent emmène le plus léger au hasard et ça fini à croupir quelque part, ou ça va au fleuve, du... [Lire la suite]
vendredi 5 août 2016

Comme un poisson dans l'eau

On dit "Comme un poisson dans l'eau" pour parler de quelqu'un qui est aussi à l'aise dans un domaine ou dans un lieu que pourrait l'être le poisson dans l'eau, son milieu naturel.Sauf que cette expression, qui daterait du XIII° siècle (?), je ne suis pas certain qu'elle colle à la réalité aujourd'hui. Vous avez là une jolie photo avec une eau translucide, bleutée et des herbes au fond qui reflètent la lumière. C'est quasi un fake. C'est bien une photo réelle, mais l'eau est glauque et si on distinguait bien un peu l'herbe, les... [Lire la suite]
mardi 21 juin 2016

Eructations et flatulences

Coucou ! Qu'il nous a fait lui. Il annonçait tout un bouquet que je suis en train de momifier. Je les offrirais aux gens qui nous donneront des choses qui nous aident à survivre. Parce qu'on dit que c'est quand on le donne que ça porte bonheur. Que ça marche ou pas, j'en sais rien vraiment. Moi, en presque soixante piges, personne ne m'a offert de trèfle à quatre feuilles. Pire, j'ai connu des gens qui croyaient que ça n'existait pas, jusqu'à ce que je leur en refile un ! Je me souviens de la tronche des flics, il y a une dizaine de... [Lire la suite]
vendredi 3 juin 2016

Tapis gris

Pomme de reinette et pomme d'api Tapis tapis rouge Pomme de reinette et pomme d'api Tapis tapis gris... Vous connaissez la comptine ? En ce moment Marianne a plutôt une pomme de rainette sur tapis rouge CGT et sa Gaule sur tapis gris de pluie qui déborde... t'Apis mellifica qui se noie tandis que pleure la Terre qui se débarbouille des insanités et immondices qu'on y a cultivées dans l'espoir de les voir proliférer. A Niort, un cygne, messager des cieux d'Hyperborée, s'est posé place de l’évangéliste le plus mystérieux du... [Lire la suite]
jeudi 31 mars 2016

Poisson d'Avril

Poisson d'avril chantent les sardines, chantent les sardines. Poisson d'avril chantent les sardines et les harengs. Les maquereaux poussant les morues au devant des pièges tendus par ceux qui tant chérirent la mer qu'ils en firent une poubelle. Et pas seulement la mer... Les lacs aussi. « Les lacs des alpes sont contaminés par le plastique » publiait Science et Vie en décembre 2013 (N°1155 page 30 version papier). L'analyse des sédiments des plages y a révélé la présence de microparticules de plastique aussi nombreuses que... [Lire la suite]

lundi 23 novembre 2015

Des éoliennes en Atlantide

Les éoliennes, ces grands oiseaux blancs, qui brassent le vent, me font immanquablement penser à des mouettes sur la mer. Ce n'est pas plus moche qu'une ligne à haute tension et beaucoup moins bruyant qu'une autoroute ou un aéroport qui ont défigurés nos paysages et gâchés la tranquillité de nos campagnes. Les pylônes électriques sont de véritables œuvres d'art en IslandeLes commentaires de ce blog sont modérés. Vous êtes libre de vous exprimer et d'avoir un avis mais en restant courtois et en respectant la législation française.... [Lire la suite]
dimanche 4 mai 2014

Faut pas s'en faire, qu'importe l'avenir ?

Notre cité réserve des surprises, vous le savez si vous venez ici régulièrement, mais parfois ça confine au débile, parfois à l'extraordinaire ou l'incompréhenssible. Je louvoyais dans les ruelles secondaires quand, en un point d'apport citoyen (le spectacle là est dérisoire par rapport à certains jours) j'avisais ce que je pris d'abord pour une barre de fer debout dans l'encoignure. Je l'ai prise en me disant que je la mettrais à la ferraille prochainement, où, si je venais à disparaître, elle y ira avec le reste du stock parce que... [Lire la suite]
mardi 8 octobre 2013

Avenir de légende ?

  J'emprunte cette superbe illustration à mes ami(e)s Lakotas (1) ; elle accompagait la méditation du jour d'un de leurs frères chamanes que je retranscrit ci-après... Elder's Meditation of the Day October 7« We have a biological father and mother, but our real Father is Tunkashila (Creator) and our real Mother is the Earth. »--Wallace Black Elk, LAKOTAWho really gives us our life? Who really gives us our food and nurturing? Who really allows us to be born? We are born through our parents who act as the vehicle... [Lire la suite]
samedi 27 juillet 2013

Pratique quotidienne

L'après marché place du Donjon c'est souvent comme ça, parfois pire... La photo c'est au moment où j'arrive... Et là c'est après mon passage... Dérisoire, mais au moins ça fera ça de moins entrainé à la Sèvre... Vous n'avez pas encore pigé que la ville n'a pas les moyens de vous payer un balayeur individuel qui vous suit pas à pas. Parce que quand vous balancez un truc n'importe où et que ce n'est pas rapidement ramassé ça fini comme ça, à la dérive, jusqu'à la mer où ça empoisonne les poissons. Vous n'en n'avez rien à branler... [Lire la suite]