lundi 7 mars 2016

Le chaudron de Léonard

Léonard se fend la poire tandis que les populaciers bateleurs rabattent les brebis vers l'enclos des profits des minorités argentées. L'avalanche de la dépendance énergétique s'est accumulée au fil des dernières décennies jusqu'à nous enchaîner à une gabegie dont il est difficile de s'affranchir, et les solutions auxquelles on nous fait rêver ne sont pas toujours de vraies portes de sortie. Sauf peut-être pour ceux qui en tirent profit. On me dit que les éoliennes industrielles défigurent les paysages... Et nos lignes à haute tension... [Lire la suite]