mardi 14 juin 2016

Terre bradée... ballon vendu...

Je me demande pourquoi Hollande est allé Lundi à Colombey ? Bon, soit dit entre nous, je préfère ça à fleurir la tombe de Pétain, sans pour autant sombrer dans un manichéïsme primaire. Quelqu'un, sur FB, a écrit : "A propos de F. Hollande, on pourrait reprendre mot pour mot le mot de De Gaulle au sujet d'Albert Lebrun: "Au fond, comme chef de l'État, deux choses lui avaient manqué: qu'il fût un chef ; qu'il y eût un État". Il y a du vrai là dedans. J'ai déjà souligné mon amère impression d'une désintégration majeure... Elle n'a pas... [Lire la suite]

mercredi 25 mai 2016

L'Idéologie ou la vie

 Un joli bouquet pour enjoliver ma carrée ; cent pour cent de fleurs récupérées par brins sur d'autres plus ou moins fanés où il subsistait quelques brins. Un bouquet pour éclairer ma morosité désenchantée ou je brasse les regrets d'avoir perdu force et santé. Avec des Sissi, il n'y en a eu qu'une, on rebâtirait l'Autriche ; comme on mettrait Paris en amphore ; et Sarkozy aurait été duc de Hanovre plutôt que président des Français. On n'aurait pas de pingouin en livrée régnant sur nos grenouilles, et l'Autriche... [Lire la suite]
jeudi 7 octobre 2010

Un communiqué d'AVAAZ

Chers amis, Ce dimanche 10/10/10, nous allons faire exploser un record mondial : des citoyens de 187 nations ont organisé plus de 6300 "fêtes pour le climat" de France jusqu’à Palau. Le message : les peuples du monde se mettent en action pour le climat -- et il est temps que les gouvernements se joignent à nous. A nous de montrer que le mouvement mondial en faveur du climat est puissant, qu’il est partout, qu’il déborde d’énergie -- cliquez ici pour trouver un événement: Ce dimanche, à travers plus de 6300... [Lire la suite]
mardi 2 février 2010

Pèlerinage aux sources et perspectives d'avenir

Une fois n'est pas coutume, je vais laisser quelques belles images... Je vous emmène au pays de mon enfance, le pays qu'on cherche éternellement et ne retrouve jamais. Le pays où subsiste des restes de tendresse gratuite, innocente. Là, dans ce beau coucher de soleil sur voie ferrée est mon souvenir. Là sont de trop rares instants de vacances ; jamais plus de huit jours et pas tous les ans, arrachés au labeur de la ferme où, dès mon plus jeune âge j'étais jugé indispensable.  Les vacances chez la grand mère garde-barrière,... [Lire la suite]