mercredi 18 janvier 2017

Un bourdon en hiver

Un bourdon un neuf janvier entre 14 et 15 h butinant des fleurs couleur de miel, c'est pas banal, même à Niort ! Je me suis laissé dire qu'il n'a pas dû survivre bien longtemps ensuite, avec la bise qui s'est abattue sur nous, quoique nous sommes loin d'être les plus mals lotis en la matière... Ne parlons pas de la Corse ou de l'Italie ! Ces pauvres derniers ont eu en prime un retour des tremblements de terre ces jours derniers. Quel terrible karma ! La nature est malade, par faute de l'homme, certes, mais aussi elle se... [Lire la suite]

jeudi 6 octobre 2016

C'est la Terre qu'on assassine

Y a qu'un ch'veux, Y a qu'un ch'veux, sur la tête à Mathieu...Un cheveux blanc sans doute, tant l'humanité en train d'agoniser, alors qu'elle se croit triomphante, a l'air d'un vieillard cacochyme dévoré par le démon de la débauche, celle des moyens qu'elle dilapide. Il n'y a qu'une dent, il n'y a qu'une dent Y a qu'une dent dans la mâchoire à JeanLa dernière qu'il me prends l'envie de casser à coup de rangers un soir de colère quand je vois ce qu'il a fait de la Terre. Evocation évangélique parce que localement j'ai encore... [Lire la suite]
mercredi 6 avril 2016

Dictature de pub

Il y eut la réclame comme on l'appelait. Certains y voient une différence ; moi pas. Elle était à l'image de son époque (mon illustration ; annonces de presse de1924), à l'image des moyens techniques et de la manière de penser le monde par ceux qui le menaient par le bout du nez. Les journaux comptaient des poignées de pages d'annonces, et les articles en étaient pavés. On n'en n'était quand même pas,  comme maintenant, à se faire perfidement la réflexion qu'il y avait encore trop d'info entre les pubs parce que les... [Lire la suite]
lundi 4 janvier 2016

Désolation

Heureusement qu'il y a des fleurs comme je dis si souvent. Je nous ai fait un petit bouquet avec des fleurs jetées pour égayer un peu notre boui-bouis, dans un vase de récup (ça remonte à pas mal d'années déjà). J'ai refais une virée dehors en dépit de la pluie et la désolation d'après fêtes valait celle des jours précédents. Quand les lumières s'éteignent ça me fait penser à une vieille chanson de Fugain... « …/...Quand s'éteignent les lumières,Quand le théâtreS'arrête de battre,Le coeur de Pierrot s'arrêteQuand meurt la... [Lire la suite]
jeudi 13 août 2015

Orange, bidoche et consommation

Encore 1 lot de fournitures scolaires qui foutent le camp à l'autre bout de la planète... C'est la quatrième fois, au moins, que je fais le coup depuis mon papier "j'ai décroché la lune" sur Canal Décharge ; non compris les autochtones gaulois... Certains commerçants ne font leurs comptes qu'avec des stylos de récup fournis par ma pomme... J'arrive pas à me faire à la réaction des gens à chaque fois, j'ai vraiment l'impression d'avoir décroché la lune !! De leur donner de l'or en barre ! Et il savent que tout ça c'est de la gratte, de... [Lire la suite]
lundi 3 août 2015

Au nom de Satan

On m'a impliqué dans un groupe de photo facebookien niortais ; j'aurais pu refuser et puis, et puis je me suis dit que ce serait l'occasion de décrocher quelques coups de pieds de l'âne en loucedé ; sans en avoir l'air. Je ne manque pas de montrer quelques jolies choses comme une sculpture que je prenais au départ pour un silure ; on m’appris alors que c'était un dauphin. Passons, ce fut pour moi l'occasion de montrer combien on néglige notre patrimoine et combien les gens s'en foutent. Perpétuellement à sec, le... [Lire la suite]

mardi 30 juin 2015

Canicule ?

Canicule ? Malgré ma courante avancée, signalée hier dans un com au cercle restreint sur FB, je suis tout de même sorti ce mardi avant l'aube pour mes sempiternelles clopinettes ; sachant que j'avais 3 relais cagoinsses sur mon parcours en cas d'alerte rouge. L'heure idéale où les fleurs embaument. Lavande et tilleul, roses et tout un festival de couleurs. Et aussi le réveil des oiseaux. Je suis comme ça, indomptable. Je puis vous dire qu'à 4-5 h c'est pas frisquet, comme les jours précédents, mais je supportais un bon... [Lire la suite]
vendredi 15 mai 2015

Héritage d'hier et d'aujourd'hui

Les vestiges du passé ornent encore nos cités quoique peu à peu rongés par les ravages du temps. Nos ancêtres et leurs "obscurantismes" comme vous dites, avaient la patience d'exprimer dans la pierre les représentations de leur univers intérieur. L'art se faisait véhicule de la pensée, manifestation de la foi ou au moins de l'espérance. L'art était langage. Il témoignait pour le futur et nous ne saurons jamais lui restituer son lustre. Les savoir faire, les métiers eux-mêmes sont perdus. La pierre devenait livre, devenait fleur... [Lire la suite]
dimanche 25 janvier 2015

Je suis un sale Timbanque

  Je suis un sale Timbanque, un salaud d’indiscipliné sans dents ni argent, un débris à piétiner, une épave à couler. Ainsi l'a décrété une vieille folle au marché. C'est la énième fois qu'elle me pompe. Elle a découvert un jour qu'on m'avait donné (en échange de service mais elle n'a pas voulu l'entendre) 2 plateaux d’œufs. Elle m'a fait une comédie invraisemblable ! Elle voulait m'en prendre d'autorité. Elle me jalouse parce que j'ai su, et ma chérie m'a bien aidé, améliorer mes rapports relationnels au marché, et... [Lire la suite]
samedi 25 octobre 2014

indissociable sociabilité de l'avenir planéraire

L'été s'était invité en automne avant de, semble-t-il, s'en aller doucement sur la pointe des pieds. C'est le temps de l'engourdissement dont on a fait celui du souvenir des disparus, ce qui concorde avec l'ambiance où il n'y a plus guère que les chrysanthèmes pour fleurir. Ça peut-être très joli d'ailleurs. Je pense aux vers de Verlaine ;comme chaque fois que je vois la nuit descendre sur nos soirées. Pourquoi la première strophe a-t-elle été utilisée par les Alliés pour annoncer le débarquement en Normandie le 5 juin 1944 ? Pourquoi... [Lire la suite]