vendredi 9 décembre 2016

Au delà du sapin

Sapin d'or dort sous les dorures de son artificielle parure en attendant de sombrer dans le tas d'ordures comme tous ses frères sacrifiés sur l'autel des dividendes. On veut bien Noël pour les bénéfices, mais on veut pas de son sens, et on s'abîme dans la pléthore de gaspillage sans lequel des tas de commerçants boiraient le bouillon, voire finiraient dans une caisse en sapin. On approche du temps où on rebaptisera notre fête traditionnelle "fête commerciale d'hiver"... On parie ? La chasse aux crèches est ouverte, mais aussi à Saint... [Lire la suite]

jeudi 6 octobre 2016

C'est la Terre qu'on assassine

Y a qu'un ch'veux, Y a qu'un ch'veux, sur la tête à Mathieu...Un cheveux blanc sans doute, tant l'humanité en train d'agoniser, alors qu'elle se croit triomphante, a l'air d'un vieillard cacochyme dévoré par le démon de la débauche, celle des moyens qu'elle dilapide. Il n'y a qu'une dent, il n'y a qu'une dent Y a qu'une dent dans la mâchoire à JeanLa dernière qu'il me prends l'envie de casser à coup de rangers un soir de colère quand je vois ce qu'il a fait de la Terre. Evocation évangélique parce que localement j'ai encore... [Lire la suite]
dimanche 29 mai 2016

La décrépitude est au pouvoir

La maison brûle et la bande à Panurge regarde ailleurs, hébétée. La sagesse lui faisait déjà défaut ; maintenant c'est la raison qui fout le camp. Là dessus le troupeau qui ne connaît du dialogue que la colère, la vindicte, l'insulte, et les exactions, est bien à l'unisson de son "gouvernement" de pingouins qui vient, aux dernières nouvelles, de léser gravement le budget de l'écologie. Ministère secondaire entre les paluches de ces empafés, qu'ils soient de droite ou de gauche ; strapontin de la "République" ou ce qu'il en reste, mais... [Lire la suite]
vendredi 27 mai 2016

Vivre à crédit, deuxième volet

Mon précédent papier s'est basé sur le fruit du soleil, un concentré de vitamines qui serait, selon certains auteurs, le fruit préféré des français. Possible, je n'en sais rien. Originaire de Malaisie elle serait arrivée chez nous, sous sa forme bigarade au temps des croisades via la Chine transmise par les Perses aux Arabes. C'est dire si son acclimatation sur les pourtours méditerranéens est ancienne. Dans une synthèse graphique choc, j'ai évoqué le temps de l'apartheid où les rêveurs dont j'ai fait partie s'attachaient aux... [Lire la suite]
mardi 4 août 2015

Requiem pour nos abeilles et corollaires

Un état de fièvre passager plus ou moins éphémère et chronique. On a changé le temps des fourmis chères à Monsieur De la Fontaine ; celui des abeilles et bourdons actifs dès l'aube ; en temps des cigales. Les pollinisateurs tombent subitement, morts sur place en pleine quête et chargés de pollen. Ce sera autant qui ne fécondera aucune fleur, ornementale ou potagère. J'ai lu nombres d'articles alarmants sur la disparition des abeilles... Monsanto, plutôt que soutenir une agriculture respectueuse de l'apifaune envisage de nous... [Lire la suite]
samedi 16 mai 2015

La fin des haricots en photos...

J'en ai déjà parlé plusieurs fois ces temps derniers, les fleurs ne seront bientôt plus que de lointains souvenirs, ou totalement dépendantes de la reproduction en labo par OGM interposés ; propriété de grandes firmes comme Monsanto pour ne pas le nommer, ou Bayer, à qui vous reverserez des royalties pour orner votre jardin. Mais aussi cultiver quelques haricots par exemple. Parce que les haricots ça fleurit avant que de donner un légume qui n'est guère qu'un pistil arrivé à semi-maturité quand il est vert ou maturité quand il... [Lire la suite]
vendredi 18 juillet 2014

Rue Mellaise et l'effet papillon

« Vision qui n'est pas coutumière sous nos latitudes, hier matin rue Mellaise. Une façade, aux fenêtres et balcons de laquelle s'alignait un chapelet de linge à sécher, certains vêtements sur un cintre, d'autres pendus à une balustrade. En général, le passant moyen, confronté à ce genre de décor éphémère, ne peut se retenir d'éprouver une certaine gêne » écrivait Théo hier matin (17/07/14). Cette fois ci je ne le suivrai pas ! A moi cette ambiance un chouïa circumméditerranéenne me sied en ce qu'elle offre un décor... [Lire la suite]