lundi 10 novembre 2014

Logique de marché et comprenoire bouchée

Encore du plastique à trainer. Je n'en parlerai jamais assez de votre négligence et de ses conséquences. Deux boutanches que j'ai ramassées à trainer, comme tant de fois tant d'autres avec le sentiment que ça ne sert à rien, sauf de prétexte à ce blog peut-être. Je ne ramasse pas tout ce que je vois, sinon les nuits et les jours ne seraient jamais assez longs. Mais je repique au jeu aujourd'hui parce que je viens de capter un message qui illustre totalement ce que j'ai déjà dit sur le sujet et m'a fait mal au coeur. Une baleine... [Lire la suite]

vendredi 25 janvier 2013

Ptite virée

Petite sortie matinale... 5 h 30-6h comme normalement, sauf que ce matin j'me traine ; je reprends le dessus sur ma guibolle cabourne m'enfin bon, y'a tout le reste et cette immobilité forcée de plusieurs semaines m'a pas arrangée. Quand je suis rentré... Il était temps que je rentre. Les keufs m'ont tourné autour mais n'ont pas jugé utile de me contrôler... De toute façon, j'aurais pas eu grand chose à leur dire vu que j'arrivais à la porte j'pouvais même pas leur demander de me ramener à la maison et comme j'étais pas alcoolisé... [Lire la suite]
vendredi 3 décembre 2010

CONTENT - Y'a du progrès.

Vous vous souvenez de cette photo ? Elle est parue dans le précèdent papier... Et celle-ci aussi, qui est prise à un mètre exactement... J'y ai fait allusion deux fois au moins, sans compter un com sur la Nouvelle République... Ca faisait une éternité, de longues semaines que c'était comme ça. Au moins un à deux mois. Et bien voilà à quoi ça ressemblait cet après midi vers 15 h 45. Ca a été nettoyé et je suis bien content. Au pied du panneau aussi y'a du progrès. Ca a été nettoyé. Y'a enfin quelqu'un, ou la... [Lire la suite]
vendredi 2 juillet 2010

Ensemble, NE préservons RIEN... Ca vous va comme titre ?

Quelques charmes de la convivialité niortaise... Ou on perdrait sa vie à compter les jean-foutres au mètre carré. De nuit De jour A n'importe quelle heure... Là ça faisait deux heures qu'il était là au moins mais j'étais en panne de batterie, j'ai dû attendre mon retour pour faire la photo. Quand c'est pas cette ventouse c'est une autre. Ah quand on oublie le parc-mètre plus de cinq minutes, là ils savent en coller des contredanses ! Mais les ventouses, ça jamais. Et ça arrive que y'en a deux ici. C'est là... [Lire la suite]