samedi 7 septembre 2013

Hommage

// Publication de Charente Libre. J'ai tant de fois rendu hommage aux services à la collectivité que rendent les ripeurs, à leur courage aussi, que la mort d'un d'entre eux me touche tout particulièrement. A Châteauroux un éboueur est mort écrasé entre deux camions poubelles. Faute à la vitesse sans doute ? Je ne sais pas, j'ai eu peur d'aller lire l'article, parce que je sais que la vitesse dans leur cas est due toujours aux cadences infernales que nécessitent les budgets toujours justes et la monstruosité toujours plus... [Lire la suite]

mardi 12 octobre 2010

Dans le genre débile...

Déjà le 6 juin je m'étais passablement amusé de la découverte d'un oreiller perdu dans la campagne... Et du coup, aujourd'hui j'ai déniché le complément... Foutait quoi lui, perdu au milieu de nulle part, sur une toute petite route ? Y'a rien dans ce coin là. Une ferme isolée à deux-cent mètres c'est tout. C'est quelque part entre Saint Sauvant et Niort (pas très précis) mais je sais plus très bien où vu qu'on a pris le chemin des écoliers. L'endroit est une entrée de pré pour le bétail, une trouée dans une haie. Laisser... [Lire la suite]
jeudi 10 juin 2010

Inciviquement insouciant ou crade atavique ?

Un joli coin vous en conviendrez, que la ville essaie de mettre en valeur Y'a même des arbres et une poubelle oubliée... Faute de temps pour la rentrer ? Peut-être... Les riverains ne sont pas tous très délicats Ca c'est un passage privé donnant directement sur le joli rond-point... Et si c'est comme ça c'est tout simplement qu'ils n'ont pas sorti leurs poubelles depuis une éternité. Que je vous explique la politique de la CAN en quelques mots. Afin de rationaliser le travail des ripeurs (éboueurs) et aussi... [Lire la suite]
vendredi 26 mars 2010

Développement durable ? (mis à jour)

Parce que nous sommes en plein thème du développement durable dans la cité, je m'interroge sur la durabilité de certains comportements... Des poubelles jamais rentrées, elles sont légion dans la ville, souvent pleines jusqu'à la gueule, et jamais mises à leur "point de rassemblement". J'aurai pu faire la photo un peu partout où les propriétaires de conteneurs conscienscieux sont minoritaires et au point que dans mon quartier je les connais tous de vue au moins. Il n'y a qu'à Saint Liguaire où, dans la nuit de Dimanche... [Lire la suite]