vendredi 19 juin 2015

La paille, la poutre et le coquelicot

« J'ai descendu dans mon jardin. (bis) Pour y cueillir du romarin. Gentil coqu'licot, Mesdames, gentil coqu'licot nouveau. » Lorsque je m'appliquais à essayer (j'ai bien dit "essayer")de chanter cette comptine au temps des images et des bons points, je n'avais pas encore conscience que cette fleur symbolisait autant que le bleuet une douloureuse mémoire. Le coquelicot comme une tache de sang sur les vertes prairies sur lesquelles tant d'hommes se sont entre-déchirés, sauvagement étripés en pure perte puisque, pour ne... [Lire la suite]