lundi 1 mars 2010

Coup de tabac sur la ville

Ouais, enfin, on fait figure de vernis au regard de nos potes vendéens que je plains de tout coeur. 8 plombes du mat, malgré une nuit quasi blanche ; j'ai des séquelles de 99 où là j'étais au coeur du problême ; je suis dehors. Ma première pensée est pour notre tas de ferraille qui prétends au titre de carosse. Pauvre Titine ! Elle a du sacrément baliser toute seule dans le noir avec toutes sortes de machins qui virevoltaient autour comme une nuée de moustiques. Me v'la donc en route pour la consoler, mais du coup j'en ai oublié... [Lire la suite]