samedi 31 décembre 2016

Aux portes de 2017

 Un joyeux Noël machinal et on passe à autre chose. Il est monté dans sa fusée interplanétaire et il est parti pour ne revenir que lorsque on vous donnera à nouveau le signal de la ruée vers les étals achalandés pour l'occasion d'autant de daube que de luxe et accessoirement quelques choses utiles. Les marchands ont volé Noël ! Celui dont on célébrait autrefois la naissance, à Noël, n'aimait pas les marchands(1) ; voleurs par essence comme le soulignait le panthéon romain qui faisait de leur patron celui des marchands... [Lire la suite]

mardi 27 septembre 2016

Ton univers (im)pitoyable

Ton univers pitoyable de dysneyworld suffit à ton bonheur, innaccessible pour la plus grande part des enfants dont tu n'as rien à braire... La preuve est que tu dégueulasses partout ou tu passes. Je n'ai pas le coeur à écrire aujourd'hui, vraiment pas, mais je me force pour te dire que t'es un merdeux, toi qui me traites de clodo, de voleur, de pute et j'en passe... C'est à toi qu'est destiné ce message, pas aux autres, pas aux copains, eux je sais à quoi m'en tenir... Ta gabegie fascine ; les milles feux dont tu éblouis le... [Lire la suite]
jeudi 12 mai 2016

Sacralité

Combien de routes Un garçon peut-il faire Avant qu'un homme il ne soit ? Combien l'oiseau Doit-il franchir de mers Avant de s'éloigner du froid ? Combien de morts Un canon peut-il faire Avant que l'on oublie sa voix ? (« La Réponse Est Dans Le Vent »- Hugues Aufray) Combien de mots faudra-t-il écrire ? Combien de paroles faudra-t-il dire ? Combien d'eau passera sous tous les ponts, avant que l'homme ne réalise qu'il s'est réduit à l'état de machine à déchets. Il croit produire du fric, il ne produit que de la... [Lire la suite]
samedi 30 avril 2016

La Terre a éternué

Salut à toi maître des rebuts de l'univers, prêtre des déchets, destructeur du monde. La Terre a eu un hoquet et tout le monde s'est affolé, en occident, parce qu'en Pacifique s'en est produit d'autres dont quasi personne n'a parlé, autrement plus puissants pourtant.La Terre a éternué chez nous ou presque, et je n'ai rien remarqué. Il est vrai que dans cette bicoque branlante, où le mobilier a des symptômes parkinsoniens à chaque pas, je n'ai pas dû faire la différence.« Remarquable » ont dit les médias. Tu parles !... [Lire la suite]
samedi 12 mars 2016

Jardin imaginaire

 "Entre l'acier et le bitume entre le béton et l'asphalte Et qui ne sauront peut-être jamais que la terre était un jardin Il y avait un jardin qu'on appelait la terre Il brillait au soleil comme un fruit défendu Non ce n'était pas le paradis ni l'enfer Ni rien de déjà vu ou déjà entendu"(1)   L'homme est un animal sauvage domestiqué par la société, qui saccage tout sur son passage. Il y avait un jardin, Phénix extraordinaire, Graal de l'univers. On a tout massacré ; des beautés du passé il ne reste que des pièces de... [Lire la suite]
Posté par Mikael3300 à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
dimanche 25 janvier 2015

Je suis un sale Timbanque

  Je suis un sale Timbanque, un salaud d’indiscipliné sans dents ni argent, un débris à piétiner, une épave à couler. Ainsi l'a décrété une vieille folle au marché. C'est la énième fois qu'elle me pompe. Elle a découvert un jour qu'on m'avait donné (en échange de service mais elle n'a pas voulu l'entendre) 2 plateaux d’œufs. Elle m'a fait une comédie invraisemblable ! Elle voulait m'en prendre d'autorité. Elle me jalouse parce que j'ai su, et ma chérie m'a bien aidé, améliorer mes rapports relationnels au marché, et... [Lire la suite]
vendredi 14 octobre 2011

Pourquoi les ovnis n'atterrissent-ils pas ?

Dans l'univers infini, comme l'affirmait le visionnaire Giordano Bruno, des milliers de soleils abritent des mondes où l'intelligence s'est incarnée en de mutiples civilisations... Beaucoup d'entre elles se sont depuis longtemps posé l'angoissante question : "- Qui suis-je ? D'où viens-je ? Où vais-je ?" et à part quelques esprits chagrins, quelques poignées de sous-tristus qui répondirent péremptoirement "- J'suis un gros tas de merde qui vient des cagoinsses et y retourne", la plupart surfèrent sur les sommets de la... [Lire la suite]