lundi 11 juillet 2016

Ce blog hurle dans le néant

44 siècles séparent nos errements modernes des hommes qui édifièrent ici une cité d'échanges, de culte et sans doute une nécropole. Avec des moyens dérisoires. A 2 km de Nieul-sur-l'Autise, camp néolithique de Champ Durand, découvert en 1971, à la faveur d'une prospection archéologique aérienne. La vie sociale était déjà très organisée, depuis longtemps sans doute, et l'homme marquait la terre de ses traces indélébiles, en dépit du naturel, entièrement issu du biotope alentour, plus ou moins loin, des matériaux employés. 16 siècles... [Lire la suite]

vendredi 15 mai 2015

Héritage d'hier et d'aujourd'hui

Les vestiges du passé ornent encore nos cités quoique peu à peu rongés par les ravages du temps. Nos ancêtres et leurs "obscurantismes" comme vous dites, avaient la patience d'exprimer dans la pierre les représentations de leur univers intérieur. L'art se faisait véhicule de la pensée, manifestation de la foi ou au moins de l'espérance. L'art était langage. Il témoignait pour le futur et nous ne saurons jamais lui restituer son lustre. Les savoir faire, les métiers eux-mêmes sont perdus. La pierre devenait livre, devenait fleur... [Lire la suite]
jeudi 27 mars 2014

Le plastique c'est fantastique

  « Le plastique c'est fantastique » chantait le groupe Elmer food beat il y a quelques années, accompagnant phonétiquement la marche triomphale de la dictature de la libido à marche forcée vers un présent déjanté où le mot « sexy » est devenu la référence universelle à propos de tout et n'importe quoi, y compris pour le « design » d'un tracteur ou la présentation d'un article dans une revue scientifique (entendu à la radio). Le résultat de ce nouveau marché soutenu par l'encouragement au... [Lire la suite]
jeudi 10 janvier 2013

La fête est finie...

Les derniers beaux sapins rois des déchets sont jetés, les lampions se sont éteints et les guirlandes ont été rangées ou plus sûrement mises à la poubelle pour la majorité. Tous les ans recommence la ritournelle éphémère. La où il y avait jadis un Dieu ne subsiste qu'une foire cyclique marquée de pléthore d'achats frénétiques auxquels on n'attache guère d'importance puisqu'on jette les vestiges, revends les cadeaux. L'an prochain on se ré-équipera en déco et accessoires. C'est dommage que je n'ai pas eu mon appareil photo l'autre... [Lire la suite]
samedi 18 juillet 2009

Vestiges archéologiques

Demain les archéologues de l'espèce mutante qui nous aura suplanté aura du boulot et s'interrogera sur la finalité cultuelle de ces vestiges Lieu de culte typique de l'homo dégeulassus dégeulitus ; ère décadente du XXI° siècle de l'ère prétenduement chrétienne, en 220 après Marianne, An 100 du tas de ferraille.
Posté par Mikael3300 à 09:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,