mardi 17 mai 2016

HECATOMBE

J'ai encore épaté des internautes avec mes violettes blanches. Ce sont des sauvages, c'est ça qui les surprends. Quand j'étais enfant c'était sinon commun, du moins pas trop rare. Ma grand mère, qui était passionnée de fleurs et s'était aménagé un petit carré floral sous ses fenêtres, me disait que les variétés cultivées, quoique issues directement de celles-ci, étaient différentes. Cette photo ci a plusieurs années, au moins 8 ans je crois. Je me souviens parfaitement où : dans un petit bois en bordure de l'autoroute A10, juste avant... [Lire la suite]

mardi 11 février 2014

La vérité en face

La sarabande du gaspillage continue comme en témoigne la photo ci-dessus. On aura beau me clouer au pilori, tant que je pourrai je continuerai de dénoncer cette gabegie.Depuis le 3 janvier c'est à la fois le chagrin et la rage. Ce jour là j'ai publié « la méchanceté à l'état pur »  déplorant qu'on massacre des choses en bon état sur la voie publique alors que ça aurait pu être vendu ou donné à des malheureux ou des associations.Article qui me valu des bordées d'injures insanes sur tweeter ; dans « C'est... [Lire la suite]
dimanche 2 juin 2013

La voie du chamopard

Le chamopard est un mammifère urbain vivant en troupeau, aux mœurs approximatives et incertaines dont les laissées ; comme jactent les viandards ; ponctuent les voies aux fins qu'on ne le perde jamais de vue. Créature psychopompe elle tient dans le panthéon dégueulasse la place de l'ange qui, dans d'autres mythologies, vous guide dans la traversée du Styx à travers le gué conduisant vers Borniol.Quel rapport avec une pub de médicament allopathique chez moi qui ne jure ordinairement que par la naturopathie ? Tout simplement parce... [Lire la suite]
jeudi 21 octobre 2010

Indignes et snobs (suite)

Je suis retourné sur le parking où avait été prise une des photos qui illustraient la page de la NR du 2 février dernier qui mettait mon action à l'honneur. (clic ci-dessous) Moi_2_16883468_NR_79N_1_ Depuis j'ai passé deux ou trois papiers écolos dans ce journal, mais ce serait m'écarter de mon sujet présent.Il y avait un bon bout de temps que je n'y étais pas retourné. Il appartient à un supermarché désaffecté où, depuis 1998, j'ai vu se succéder toute une valse d'enseignes plus ou moins bancales. Il est pourtant facile... [Lire la suite]