dimanche 3 janvier 2016

Les cendres de l’Épiphanie

Le ciel pleure sur la médiocrité des lendemains de festivités, il pleut, aux odeurs de dégueulis et de reliefs éparpillés au grès des humeurs. Aujourd'hui c'est pourtant encore fête mais ça reste secondaire, une tradition d'ailleurs décalée puisqu'autrefois l’Épiphanie était le 6 janvier, mais aujourd'hui c'est reporté au premier dimanche qui suit Noël. Pour des raisons de praticité et ne pas ajouter un jour férié sauf pour rapporter aux commerçants. Plus personne ne se soucie de cet événement hautement symbolique . C'est sans... [Lire la suite]