lundi 3 juin 2013

Des traces dans la ville

C'est quand même dingue ça : j'étais passé là trente minutes plus tôt il n'y était pas ; il était cinq plombes du mat... Vu qu'on avait sorti le traine-con pour une brève expédition en lisière de cité que je raconterai sommairement sans doute sur l'autre blog, on s'est arrêtés pour le coller dans le coffre. J'ai déjà une poignée de matos électrique à virer en déchetterie prochainement ; il est fusillé à vu de nez ; dès qu'on aura assez de raisiné dans les tuyaux de la bagnole parce que là c'est limite : on est rentrés lumière... [Lire la suite]