vendredi 28 février 2014

Enfer et paradis

Au détour d'une rue, l'imprévu au ras du sol bitumé dans la saleté un sauciflard, enfin ce qu'il en reste, prenait sa douche "purificatrice" sous la pluie. En fait je pense que ça a dû le salir et, au contraire des légumes, la viande ça ne se lave pas... Perdu ou jeté je ne saurai pas. Le v'la dans la poche qui m'a servi à le ramasser et le retourner ; poche à légumes de supermarché, j'en ai toujours 2 ou 3 sur moi, ça tient pas de place. Pour une fois vous allez pouvoir déverser votre haine et dire que c'est la faute aux... [Lire la suite]

mardi 11 février 2014

La vérité en face

La sarabande du gaspillage continue comme en témoigne la photo ci-dessus. On aura beau me clouer au pilori, tant que je pourrai je continuerai de dénoncer cette gabegie.Depuis le 3 janvier c'est à la fois le chagrin et la rage. Ce jour là j'ai publié « la méchanceté à l'état pur »  déplorant qu'on massacre des choses en bon état sur la voie publique alors que ça aurait pu être vendu ou donné à des malheureux ou des associations.Article qui me valu des bordées d'injures insanes sur tweeter ; dans « C'est... [Lire la suite]
vendredi 7 février 2014

C'est l'hiver, mais quel hiver ?

Voilà, on revient vers des situations plus locales. Depuis mon dernier papier j'ai ramassé bien des choses, beaucoup ; y compris de la nourriture ; et en ai publié une partie sur FB mais pas ici. Il faut bien entretenir la flamme non ? L'autre jour pour avoir écrit La méchanceté à l'état pur je me suis fait traiter de "con,con, mais con" et on m'a, je cite, "pissé dans le cou tu sens comme c'est chaud ?" bien à l'abri derrière son écran mais certainement pas en face. Je suis peut-être con mais dans ce cas, quand on parcours les... [Lire la suite]
lundi 3 février 2014

Sur le front anti-gaspi

Cette image circulait sur tweeter l'autre jour ; elle n'a pas fait grand bruit comme chaque fois qu'une réalité est trop dérangeante pour l'esprit engourdi des geeks moyens qui préfèrent échanger des locutions jaculatoires vindicatives empreintes de la plus parfaite mauvaise foi pour le déservice de leurs maitres à penser pseudo-politiques ou people et accompagner notre espèce au précipice vers son accomplissement dans l'avènement du petit robot que pressentait déjà Maxime Le Forestier dès ma prime jeunesse. Je me suis interrogé... [Lire la suite]