samedi 12 avril 2014

La puissance du Néant

Voici notre Brèche ; une place dont l'ouverture remonte au moyen-âge si je ne m'abuse, et qui a changé maintes fois de visage et de finalité depuis. Au moment de la photo ça commençait enfin à ressembler à quelque-chose après de longs mois de travaux. Grandiose et fragile esplanade à la française où je prise davantage les petits jardins latéraux et ceux juste avant les grandes verrières creuses, évocatrices d'un grand vide, que ces trop grandes pelouses où tant aiment à s'allonger en y abandonnant les reliefs de leur présence. Une... [Lire la suite]

mardi 17 septembre 2013

Une autre façette du réel

Cette photo est parue ici il y a quelques années ; j'en ai d'autres du genre, présentant des spectacles similaires, mais je veux replacer les choses par rapport aux références que j'ai donné à la Nouvelle République à qui j'ai cité le papier "Sur l'autel de l'abondance" en réponse à un papier de notre chroniqueur citoyen Théophrasque : "La collecte" auquel j'ajoutais un discours selon lequel je possédais nombre de photos du genre... Du coup ils en ont fait un papier,n me citant dans les grandes lignes : "Vêtements jetés, ça... [Lire la suite]
vendredi 21 juin 2013

La mauvaise foi en héritage

  Ça trônait dès six heures du matin sur le crottoir où sévissent quotidiennement les merdassiers, merdachiens et autres sous produits locaux. Vous pensez que le fleuve emblème de la cité est la Sèvre n'est-ce pas ? C'est ce qu'on lit dans les ouvrages autorisés de Géographie, expurgés de tout mot vulgaire par le Reader's digest ou son équivalent national-jacobin recadré à l'aune de l'équerre de la veuve. Le véritable cours d'eau père de la ville est celui dont on chuchote le nom avec effroi les jours où le ciel menace de nous... [Lire la suite]
vendredi 22 octobre 2010

David contre Goliath ?

Pour une fois je ne vais pas me contenter d'une simple citation   J'ai tant dénoncé ce qui se passe ici qu'il faut que je vous montre comment le niortait moyen a toujours raison quoiqu'il arrive. Et si l'argumentation du second lecteur peut tenir debout, elle ne peut tenir qu'en face de gens qui ne savent pas dans quel état est généralement la cité ; tous les débris et toutes les ordures qui traînent dans tous les coins et que je suis loin de vous montrer tous (j'ai plus de 1500 photos étalées sur 5 ans... [Lire la suite]