Le we qui vient de s'écouler, nous avons passé près de 48 h en cambrousse ; c'est évoqué dans les derniers papiers de Mikael2012 ; à quelque chose comme 100 bornes d'ici... Pas très loin d'une grande ville. D'ordures nous n'avons trouvé que peu de choses à trainer... Comme quoi il y a des coins plus propres que d'autres. Peu de choses ne signifie pas "rien" hein ?

27-décharges-mai (16)

Nous sommes en escale ici dans un de ces hameaux de campagne qui a perdu son âme au profit des néo-ruraux qui en on fait un lotissement sam'suffit. Par discrétion je n'ai pris qu'un détail juste pour vous montrer. Ca positionne l'endroit où nous sommes arrêtés. Un gros pépère de toutou essaie de se faire croire qu'il nous fait peur, mais il a l'air si poussif c't'andouille que même dans mes jours les plus dégradés je le boufferais tout cru.

Ca se veut joli, riant, charmant, enfin, la vie à la cambrousse quand elle n'est plus que décor... Et justement, de décor parlons en...

27-décharges-mai (15)

Nous sommes ici au pied d'un container à verre pour larguer une vielle boutanche ; j'ai bien dit une ; ramassée lors de la précèdente pause pipi dans un buisson.

Et v'la à quoi ça ressemble. Faut déjà pas avoir honte pour tolérer ça devant sa "belle villa" ! Ah le charme du retour à la campagne ! Ah la douceur bucolique de la quiétude champêtre ! Ecolos de salons ! Gougnafiers !

 

 

27-décharges-mai (17)

Et v'la ce qu'il y a dedans. On est au pied du container à verre hein ? On a gratté les collerettes au couteau, vite fait et embarqué les emballages et bouchons pour plus loin... Pas loin d'ailleurs, je connais bien le coin.

27-décharges-mai (18)

Le plus fou c'est cette bouteille de sauce à droite ; image cliquable pour agrandir ; même pas entammée ! Quand j'vous dis que y'a d'la bouffe qui se perd... et des tartes dans la tronche aussi sans doute non ?

 

On a laissé les lieux à peu près nickel... Ah, j'oubliais : y'avait quatre sacs Leclerc remboursables planqués derrière le container ! Ah sont chouettes les néo-ruraux tiens ! Quelle belle image de la France rurale ! Hé les CPNT et assimilés, c'est vous que j'interpelle : quand vous salirez vous les pognes pour la rendre présentable et saine ? Vous pouvez toujours gloser et brailler après sur la "nature et les traditions"... Vous avez sans doute peur de vous salir les pinceaux ? Ou plus sûrement de salir les ordures ? C'est vrai ça, si vous y aviez touché, j'aurais chopé d'autres maladies suplémentaires. Ne venez pas me chatouiller hein ? J'ai des photos de parkings d'Acca jonchés de canettes, cartouches vides à coté de la poubelle prévue pour votre service, et même d'un panneau de réserve arraché et couvert de caca humain... Mon grand père, grand Nemrod, vous aurait craché à la tronche. Jouir de la nature, telle est votre finalité, suppose qu'on la respecte et l'entretienne. Et cela s'étend aux villages qui la parsèment.

décharge-483 (1)

bois-chasse-2

Au cours de cette ballade-ci, nous avons trouvé ce bidon par exemple, qui n'avait rien à foutre là, y traînait depuis... depuis quelle éternité ? La photo de droite montre exactement où nous l'avons trouvé. Vous vous êtes battus entre acca pour savoir où passait la limite de responsabilité en raison de la frontière gardée ?

décharge-483

Nous on l'a aplati, et c'est ma chérie qui l'a fait hein ? Chasseurs plus faibles qu'une petite secrétaire, y'a pas de quoi se marrer ? Bien sûr on l'a embarqué, il ne prenait plus guère de place...

 

décharge-60 (1)

 

Parmi les utilisateurs et usagers de la nature qui megonflent je citerai aussi les motards et cyclo-vttistes qui balisent des circuits avec des petites bandes de plastoc accrochées dans les arbres et qu'on trouve ensuite arrachées et à traîner n'importe où... Nous en avons trouvé plusieurs comme ça. Ce n'est pas la première fois. Si vous avez eu le temps et le courage de les poser, il faut le courage et prendre le temps de les oter après. Mais voilà, pour vous "nature" = décor pour prendre son panard et rien à foutre du reste.

 

SPORTS VERTS = ECOLOS DE SALON

Prouvez moi le contraire ? Allez-y ! Je vous attends! Nottez qu'on n'ôte jamais les bandes encore attachées aux arbres. Juste celles qui trainent par-terre comme celle-ci ci-dessus.

Et maintenant, mesdames et messieurs, le clou du spectacle, la cerise sur le gâteau de caca, la coupe du gros déguelasse le plus merdeux, le plus suffisant. Parce que, franchement, que ceux que je prend pour des beaufs qui me prennent pour un con soient pas très propres, on a l'habitude et on s'évitent parce qu'on sait qu'on peut pas se piffrer. Okay, okay... Mais les sois-disant pas beaufs qui se peignent la tronche en vert au prétexte que c'est meilleur pour la santé ; la leur, la Terre c'est pas leur probloc ; eux, ils sont carrément à gerber ! Eux c'est la charia qu'il leur faudrait ! Le pilori, le fouet en place publique ; que dis-je ? Le pal oui ! Je les ai maintes fois dénoncés ici et je remets le couvert.

décharge-1

Y'en même qui amènent sagement leurs déchets au point de collecte sélective ; mais, soit ils ont un balais dans la pogne en guise de poil, soit ils ont les côtes en long, ou du sang de navet... Point de collecte sélective ? Sauf qu'on a trouvé de tout là dedans ! Pêle-mêle.

 2011-05-31_222425

Pourtant l'endroit se veut joli ; évoquant le temps de la campagne d'autrefois. Les containers sont même pourvus d'une poubelle à bouchons pour les bouteilles ; ce qui ne les empêches pas de joncher le sol ; et des poubelles à proximité permettent de se délester de menus déchets qu'on pourrait avoir avec soi ou trouvés à trainer. Nous avons nettoyé ici au retour, le samedi soir ; notre we s'étalant en réalité sur vendredi-samedi.

 

 

decharge-semoir-854 (1)

decharge-semoir-854 (4)

 

 

 

 

 

 

 

decharge-semoir-854 (3)

décharge-1 (2)

 

 

 

 

 

 

 

Vous en voulez davantage ? Qui mange bio, se soigne bio (le flacon de complexe d'huiles essentielles bio) se prétend "écolo" en général. Ecolo de salon, écolo de mes fesses ! Je préfère le bon quidam qui, faute de mieux, bouffe ED mais respecte la nature et trie correctement ses déchets, ou en tous les cas ne les carre pas à coté de la poubelle mais bien DEDANS, à cet abruti là qui se pavanne et finalement traine notre cause dans la boue. Il est PIRE que ceux dont je parle plus haut. La peste soit des écolos de salon !