En préalable je vous mets une petite vidéo que je dois à la Blonde écolo et qui est très marante vous verrez. C'est mon pied de nez au mail que je viens de recevoir... Qui infère que je serai sans doute bientôt taulard si...

 

C'est bien vu. Je ne saurais trop recommander aux fumeurs d'écharper leurs mégots et d'éviter les cigarettes industrielles. Le chapitre sur les ballons est aussi croquignol non ? Et si j'ai choisi de publier aujourd'hui plutôt qu'un autre jour, c'est parce que j'ai reçu des menaces d'une bande de pollueurs qui adorent jeter des ballons dans la nature (et peut-être autre chose ?)

Souvenez vous du papier du 18 juillet " Des escales et des curiosités" dont voici un extrait en photo d'écran ci-dessous  clic pour agrandir :

2011-08-09_122744

Suite à ça j'ai écrit à ces gens dont, je vous fait remarquer, que je n'ai pas mis le nom POUR LE MOMENT. Suite à ça j'ai reçu des menaces de plainte, en conséquence j'ai répondu que je m'en fous, et je vous mets ici, ci-dessous, la capture d'écran de nos échanges de mail (clic pour agrandir)

2011-08-09_B

Comme vous le constatez, je ne veux pas me rendre. J'ai le courage de mon combat contre les pollueurs de tout poils. Dans un premier temps je ne diffuse pas leur mail et l'intégralité du carton, mais ça pourrait venir si un proc quelconque, et un juge, donne raison à ceux qui dégueulassent la nature. Je vous invite à relire le papier auquel je fais référence : j'y ai intégré des liens vers des pétitions que j'avais diffusé autrefois, contre la pollution des océans et de la Terre par les plastiques. Je vous invite à vérifier par vous même que c'est un carton plastifié anonyme que j'ai diffusé ; sans nom ni adresse. Et de toute façon : ils l'ont cherché ! Ce sont eux qui ont lancé leur mail à tous les vents. Donc susceptible de tomber entre n'importe quelles mains. Y compris entre celles, par exemple, d'un gangter qui pourrait profiter de ça pour prendre contact avec eux et s'aviser, puisqu'ils ont les moyens de gaspiller, qu'il y aurait là un bon coup à faire. C'est même dans ce souci que dans un premier temps je me suis arrangé à ce qu'on ne puisse pas savoir de qui il s'agissait, puisque, des pollueurs de cet accabit, y'en a des milliers ! Hélas ! Mais eux, en plus, sont fier de leur stupidité !

Sur ce camarades, je suis ouvert à tous les soutiens.