XVI_MaisonDieu

NDLR : papier paru initialement le 5 février 2012 sur mon ancien blog et retiré de la circulation depuis. Mais voilà, il pleut toujours chez nous quand il pleut, même si c'est un peu moins. Maintenant c'est surtout dans la SDB alors je réédite, pour mémoire. Il ne faut pas qu'il se perde ce papier. Nous étions allés voir des services compétents, soi disant, en la matière, on nous a promené et c'est tout. Là comme ailleurs. Les preuves sont sur les enregistrements audio de nos démarches, hébergées évidemment ailleurs que chez nous. La perte de mon ordinateur n'a pas détruit les fichiers ; je dis ça au pirate qui a réussi à s'introduire chez moi pour échanger le processeur comme je le montre dans le papier "UN OS DANS LE FROMAGE" si ma mémoire est bonne ;  je ne puis consulter le papier l'ordi-ordure que j'utilise est trop lent et cafouilleux pour ça. Désolé les poteaux, mais l'ordi que j'utilisais, ce n'était pas un "vieil ordi"  comme l'a écrit Squirellito sur Twitter. C'était un ordi absolument neuf, mais acheté VIERGE et configuré par moi. J'ai d'ailleurs toujours sur support extérieur les logiciels et le window sept qui me servirent à la configuration okay ? Inutile de dire que acheté vierge, j'ai regardé dedans pour voir s'il pouvait supporter mes logiciels et mon seven. C'était un DELL triple coeur avec une mémoire mahousse que je n'utilisais d'ailleurs que très peu, préférant stocker en extérieur. Il avait juste 14 mois quand il a rendu l'âme. Mon précédent, un Compaq reconfiguré par mes soins une demi douzaine de fois et d'occase a duré plus de cinq piges et il sert encore à un gamin à qui je l'ai refilé pour qu'il le finisse avec ses jeux. Donc quand j'ai dit que le processeur avait été changé : je l'ai vu initialement le processeur ! OKAY ? Vous m'avez mis du plomb dans l'aile : je n'ai même plus la possibilité de lire mes mails ; la présente ordure est trop lente. Mais dites vous bien que me neutraliser ne me fera pas changer : maintenant, la guerre est déclarée. Il n'est pas question que je me soumette... Comme Pétain je sais que la guerre est perdue, certes, mais mon bras droit ne s'appelle pas Laval et je n'ai pas l'intention de collaborer  avec l'ennemi. Mikael c'est la Légion à Camerone okay ? C'est Cambronne à Waterloo !  Pigé ? Et nous ne sommes pas les passagers du radeau de la Méduse... Nous ne deviendrons pas cannibales au prétexte de naufrage. Le présent papier était en brouillon depuis plusieurs semaines, avec juste une en-tête un brin différente... Je la réécris pour la circonstance dans la mesure des possibilités restreintes. J'entre en hibernation intermitente... Un copain a lancé un Mikaelthon pour m'offrir un nouvel ordi... J'ai vu qui a souscrit et qui pas... Pas 1% de ma TL, et néanmoins j'ai reçu assez pour réparer la présente ordure à défaut de pouvoir m'offrir un ordi neuf. Ce n'est pas pour ça que je publierai beaucoup. Merci à :
- Jean-Louis l'initiateur
- Marie José
- Lauren
- Claudine
- Jacqueline
Soit 160 € tout mouillé mais quelle générosité !!! J'en étais ému aux larmes. Sur 1700 personnes qui me suivent (Réseaux sociaux et abonnés blogs) ça fait pas bézef. Il y a ceux dont je connais la situation désastreuse (Maria, Marie Anne par exemple...) à qui je n'en veux pas... Il y a l'idée de Jean Louis, utopique, qui pensait lui que chacun aurait pu envoyer cinq euros ou dix et que ça aurait fait le compte. Et la conclusion. Et puis il y a les niortais... J'ai fait part de celui qui m'a prété un ordi dans les papiers précédents. "Prété" A Niort on ne donne pas... Inserviable sauf à être entièrement reconfiguré, un window 200 avec même pas un TT dessus et qui refuse de reconnaitre les CD vierges, il m'a néanmoins servi à lire les PDF dont j'ai besoin pour réparer celui-ci. Il servira sans doute dans quelques jours quand je vais me plonger à nouveau dans ses entrailles. Parce que réparer un portable c'est pas de la tarte et c'est même pas inclus dans ma "Bible du PC"... Voilà l'état de la situation... Ah si que je conclue : je viens de retrouver au Vide-grenier de Saint Symphorien, sur l'étal d'une assos bien sous tout rapport, non caritative, un livre qui m'avait été volé il y a 33 ans à Niort avec toutes mes autres affaires. Je l'ai reconnu à un signe imparable. Un signe qu'y avait placé papa de qui il venait. Ce livre c'était un de ses prix d'excellence... Zarbi non ? J'ai dû payer 1€ pour le récupérer. Le mec qui vendait, à un acheteur d'une Bible, s'amusait à retrirer toutes les images pieuses dès fois qu'il aurait fait un cadeau...  Assos à but non lucratif telle que comprise dans le coinstot... Mariole non ?
Que je vous dise aussi tiens : je nettoyais une décharge sauvage aux pieds d'un container où j'étais venu poser du verre trouvé sur la même commune en nature ; à Aiffres. On m'a lâché les chiens. Mais comme je n'ai pas reculé le mec a dû rapeler ses corniauds. Je lui ai juré que ça passerai sur Canal Décharge... Ben c'est fait. Plus loin, prés du tennis club, j'ai voulu déposer les emballages (bouteilles plastiques) ramassées lors de ma promenade nature... J'ai nettoyé et... quatre heures aprés il y avait un nouveau dépôt sauvage ! De la bouffe périmée dans un sac poubelle éventré. Au moins cinq kilos. Cette fois j'ai laissé. Ras le bol ! Parce qu'il faut dire que durant cette quinzaine de quasi absence, j'ai beaucoup arpenté les rues. Le stress de la perte de mon ordi me donnant en plus des insomnies, j'y étais de jour comme de nuit... C'est plus de cinquante kilo de bouffe gaspillée que j'ai dénichée à traîner. Sans compter le reste : on a vu notre Panda déchetterie du vallon d'Arty pleine à la gueule ces jours derniers... On n'a pas pu tout emmener ! Ah j'en aurai des choses à dire.  Mais c'est fini, vous allez dormir tranquille. la grande gueule se ferme...  Je n'arrive même plus à acceder à ma boite mail... Trop lourd pour cet engin.

 
Je vous invite chez moi... Vous allez voir que je raconte pas de conneries... Oui, on verra mon identité et après ? Et même que j'ai pas eu le temps de nettoyer les cagoinsses depuis plusieurs jours et après ? Cette vidéo je l'ai faite ce dimanche. Ce n'était pas la première fois que je trouvais de l'eau dans les cagoinsses ou la SDB, ces dernières années, mais c'était peu et je n'avais jamais pu surprendre la gouttière. J'entendais parfois pleuvoir dans les combles. On n'a pas voulu me croire, je suis un con pour tout bon niortais qui s'irrespecte en croyant se respecter.  
Voilà ou c'qu'on vit alors qu'on a toujours, en plus de huit ans, payé notre loyer à jour. Et on voudrait que je sois content après ça ? Des travaux à minima ont été fait, certes, mais... à minima, parce que ça commençait à chauffer et de long mois après que j'eus perdu une imprimante à cause de l'inondation et quelques autres bricoles. Ils sont à peine terminés que ça commence ailleurs, sur une portion qui a pourtant été sois-disant révisée par des couvreurs y'a moins de six mois (on est sous les toits) : C'est super, la vie est belle !
Notre combat dure depuis des mois pour loger à l'abri... Que dis-je ? Des années ! Depuis le début il y a des gouttières qui s’aggravent. Cette fois je rends ma vidéo publique, mais j'en ai d'autres. Seulement là, je vais la relayer sur Face Book via mon blog. Quand tout le monde saura, ils feront peut-être du boulot sérieux, enfin ?
Me plaindre  ? Je vais le faire. Mais ça servira à quoi ? Après ça on OSE m'interdire de caricaturer les niortais ? Parce que y'en a un pacson de mouillés dans cette affaire . Y compris le proprio d'ailleurs qui est né à niort (j'ai l'enregistrement de nos conversations).
Y'en a qui sont dans mon réseau uniquement pour ça : assister à la dernière cata... Je l'attendais, je l'ai laissé entendre à l'agence en allant payer mon loyer
A dire vrai, si vous aviez un chouïa de coeur et quelques moyens, vous nous aideriez à prendre la poudre d'escampette. Mais faut pas rêver. A part des voyeurs, qui visite ce genre de papier ? Ça vous fait jouir la misère ?

jesus-portant-la-croix-d