SP_A0751

Quand je disais dans un précèdent papier que le tri est mal fait par le citoyen lambda et que le recyclage restera de la poudre aux yeux tant qu'il en sera ainsi. Ceci est l'intérieur d'un bac sensé recueillir le pain dur à recycler pour faire de l'aliment pour le bétail, les volailles en particulier. Dois-je en conclure que les bêtes bouffent du plastique et du papier ? Ou si cela est retrié petit bout par petit bout à la main, même en employant exclusivement des "emplois aidés" (l'encadrement aussi ?) sous-payés, vous imaginez le surcoût ? Et qui c'est qui raque au bout du compte ? Noszigues bandes de pignoufs ! Vous, moi. A cause de vous qu'êtes pas fichu de sortir un bout de pain de sa poche.

colombe_1

J'ai appris une chose quand j'étais minot : quand on fait une chose on la fait, ou on la fait pas... Parce que la faire à demi c'est comme si on la faisait pas en pire : on perd du temps, de l'énergie et de l'argent. Mais cette maxime frappée au coin du bon sens ne semble pas évidente pour la majorité. Je suis aujourd'hui convaincu que Descartes se foutait de notre gueule quand il disait : " le bon sens est « la chose du monde la mieux partagée »"

grenade_terre