nature_ville__1_

 

 

Ce pourrait être une jolie cité provinciale avec ses charmes, sa torpeur qui repose de la capitale que j'ai pratiquée de longues années. Il y a même des fleurs sur le pont Main cette année ; on en avait été privé l'an passé pour cause d'économie d'eau et c'était bien triste. Quand la nature prends des allures hivernales en plein été, c'est assez sinistre...
Parce que l'avantage d'une ville où on bannit de plus en plus les cides délétères du jardinage c'est que la campagne s'invite dans les rues, pas seulement avec le patient travail des jardiniers.


nature_ville__2_Ici un petit oiseau qui fait une pause sur une haie. Vous le voyez au moins ? Sinon agrandissez l'image, il est en plein mitan.

nature_ville__3_ailleurs un bourdon en maraude...

nature_ville__9_Là une petite fourmi qui se promène sur une fleur de dent de lion tout ce qu'il y a de plus sauvage, et j'aurais pu vous montrer des coquelicots en bouquet, de la morelle noire, et tant d'autres choses. Et puis il y a des hirondelles, des martinets, des pinsons, des mésanges...

nature_ville-(12)

On se prends à rêver de forêt, de plages ensoleillées quand la rue est dominée par un tel houppier...Quel âge a t-il ? L'autre jour j'ai donné un jeune plan de quelque trois mois à un voisin que j'ai fait naître dans un petit pot sur une fenêtre... Haut comme mon pouce... C'est impressionnant la vie d'un arbre. Combien d'intempéries et d'aléas doit-il affronter pour arriver à un tel âge ?

sacMais dès qu'on ouvre les yeux et qu'on les tourne vers le sol, voilà ce qu'on trouve : Un sac plein d'emballages et autres saletés, entre autres exemples puisque j'ai déjà rammassé des choses qui n'avaient rien à y faire cent fois à cet endroit. Je rappelle pour mémoire qu'aucun sac ouvert ne doit être employé pour les ordures et qu'ils doivent être mis dans les containers adéquats...

sac2Quand j'ai voulu trier pour mettre les emballages au recyclage, voilà ce que j'ai trouvé, avouez que y'en a qui sont gavés. Oui, parce qu'il y avait une douzaine de ces plateaux de brioche dans le sac ! Alors la crise ? Quelle crise ? celle de la connerie ? Sur Mikael2012 je me suis insurgé contre quelqu'un qui me disait qu'un euro c'est que dalle... Sauf qu'un euro, au Cameroun entre autre, en Inde où ailleurs mais j'ai fait un article sur le rapport au Cameroun y'a deux ans, ben c'est énorme un euro. Et pour un gaulois dans la misère, un euro c'est souvent un repas ou deux au resto du coeur, voire plusieurs. D'où ma révolte. Il n'y a pas que l'aspect écologique là, il y a toute la dimension morale et sociale.
cabineN'importe où porte mon regard je vois l'agréable comme l'utile dégueulassés par des gros cons qui prennent le reste du monde pour leur décharge. Encore un truc que j'ai nettoyé là : il y avait encore des frittes dans le paquet et toute une poignée de sachets de sauces diverses. Et tout ça fini un jour en rivière ou en mer, détruisant la faune halieutique, ce dont je me suis inquiété plusieurs fois dans ces colonnes et aussi la Nouvelle République.
Les trois quart des poissons des étals sont aujourd'hui d'élevage, nourris aux OGM ; mais comme les alevins soint prélevés en mer, ça rajoute à la destruction des espèces empoisonnées par nos déchets ménagers, industriels et nucléaires à la dérive. J'ai vu tout à l'heure un reportage sur CNN qui montrait des plongeur récupérant des tonnes d'ordures qui envahissent les bas-fonds... Il y a aussi le huitième continent...

Alors la crise ? Pas pour tout le monde en tous les cas ! Parce que tant qu'il y en aura pour jeter de la bouffe, c'est qu'ils ne crèveront pas de faim. Mon père m'a raconté les difficultés des restrictions de l'occupation ; mon grand père m'a raconté comment prisonnier pendant la guerre on était parfois amené à défendre une patate abîmée au couteau. Alors ça va, quand je vous verrais garder précieusement le quignon de la veille, là je croirais que vous êtes dans la merde. Parce que il y en a ddes gens comme ça... Et le pire voyez-vous, c'est que ce sont eux qui sont solidaire de mon action et utilisent parfois le petit encart de droite "faire un don" pour que je continue d'agir malgré mes difficultés. Ca me fait mal au coeur souvent, parce que je sais le prix de la vie et du pain pour eux, qui est le même que pour moi. Alors que les autres, la majorité, pour eux un euro c'est jamais qu'une baguette qu'on jette à la poubelle, comme évoqué dans le papier de Mikael2012 mis en relais, voire de la brioche comme montré ici. Marie Antoinette, notre autrichienne tant villipendée ferait une de ces tronche ! Donnez leur du crottin oui !

idiot

De toute façon, que peut-on faire piger à des crétins qui ne font toujours pas la différence, après tant d'années, entre un container à verre et un à ordures ménagères ? Et ça c'est le minima. Parce que la majorité n'ôte ni les bouchons, ni les collerettes, ce qui rend le recyclage impossible (j'ai travaillé dans un service de documentation sur le sujet : je le connais bien d'accord ?)