préambulecreche-5 (2)Déjà à l’horizon se profile l'aube de Noël ; petit matin blafard où les yeux des enfants favorisés brilleront de milles feux émerveillés tandis que leurs parents roteront leur gueule de bois pour ceux du moins qui ne se seront pas emplafonnés sur la route. La consommation, ne faiblira ; et encore les gens qui peuvent iront ailleurs ; que là où elle est entravée par les préfets, au détriment de quantité de petits commerçants qui vont se retrouver acculés tandis que les grandes enseignes en profiteront ; en raison du climat de parano soigneusement entretenu par la voix de son maître. Le musulman, le couteau entre les dents, a remplacé le communiste d'autrefois alors que ce qu'on découvre chez nos raclures des attentats du 13, ce ne sont jamais que de la racaille ordinaire en plein délire, grenouillant autant dans la came et le cul que dans un Coran qu'ils n'ont jamais vraiment lu. Ceux qui s'ingénient à y trouver des versets (1)douteux oublient que notre ancien testament n'est pas non plus blanc-blanc. Quant aux états radicalisés qui commanditeraient ces tarés, certains sont en réalité nos alliés. Les forces vives du pays appartiennent à l'étranger et quand ce ne sont pas les pays du Golfe ce sont les Chinois ce qui, d'un point de vue des droits humains, ne valent pas mieux. Ces derniers viennent encore de mettre la main sur un vignoble par exemple, et combien d'usines leurs appartiennent ? Sans compter celles qu'ils ont rachetées pour les liquider. « Achetons Français » mais la majeure partie de ce qui est consommé, à l'exception de légumes et produits laitiers, et carnés, du marché local, est étranger et importé. Noël est un des moments privilégiés de cette gabegie dans la mesure où la moitié au moins est gaspillée... Certains commencent la fête avant, j'ai même vu des galettes des rois déjà proposées !

 

don-quichotte

Pendant ce temps la COP21 gamberge sur les moyens de préserver ce système tentaculaire déboussolé et débridé tout en ayant l'air de faire de l'écologie. Le GIEC attribue à l’homme le pouvoir de changer ou non le climat, comme si, nous disposions d'un thermostat global que nous pourrions décider de monter ou descendre de 1, 2 ou 5°C suivant les sacrifices que nous serions capables de consentir pour contenir cette augmentation. En réalité chaque fois qu'on essaie de réguler la nature, on fait des conneries. Les exemples sont multiples. On accuse les vaches de polluer autant que les voitures, mais les Chinois, toujours eux, veulent les cloner à l'infini. Ce qui aurez pour conséquence d'exterminer les races locales de terroir tout en multipliant la production bovine de manière exponentielle. A quoi bon toute cette production puisque la moitié est jetée ? Tenez, tout en pensant globalement j'agis localement ; et une de mes occupations est de recycler ce qui est gaspillé. Hé bien depuis un mois là, j'ai mangé du steak gratos au moins deux fois par semaine ! Du haché surgelé, récupéré même pas décongelé, même pas périmé (2017).

IMG-20151124-06177

IMG-20151125-06178

Agrémenté au potimarron comme on peut voir, pour deux fois au moins ; ça remonte à pas mal de jours et je m'en porte bien. « Détail » ? Ouais, comme les cabines de douche de Le Pen. Vous devriez être poursuivis pour considérer ça ! Parce que mon détail là, multiplié par le nombre d'abrutis qui gaspillent, ça fait des millions de tonnes, des millions de bêtes sacrifiées en vain ! Il n'y a pas partout un dernier des Mohicans sur le sentier de la guerre qui a suffisamment de flair pour trouver ce qui en vaut la peine. On a touché le fond de l'abjection, le diable est au pouvoir. Pas un bonhomme avec une fourche et des cornes. Le diable en tant que force sous-jacente, Archétype fondamental. C'est là où Jung s'est planté je crois : il croyait que l'homme tendait uniquement vers la lumière et ne retenait que les forces positives comme moteur inconscient. Freud lui ne visait que les raclures de fond de tiroir... La double nature de l'âme leur échappait visiblement. Nous sommes en pleine involution morale et à trop le choyer le diable, nous lui avons donné corps. Les problèmes écologiques sont indissociables de la gestion de la conscience et des valeurs qu'on cultive qui sont à la base de la politique qu'on mène. Diogène n'est plus qu'un porte lumière déchu dont les disciples ont réduit le cynisme à des poncifs,de la méchanceté et disons le : de l'inconscience collective. En se croyant Prométhée il a libéré Cthulhu le monstre de Lovecraft. Le peuple des grenouilles mijote à petit feu dans le chaudron, tout doucement, et s'habitue à l'abjection au point d'en faire une philosophie.

« Il y a pire qu'avoir une âme perverse, c'est d'avoir une âme habituée » (Charles Péguy)

ecusson9B

Les rares grenouilles qui d'aventure, parce qu'un peu bousculées par les remous, sautent au dehors au lieu de gagner l'eau pure et se laisser porter par le courant, s'enlisent dans la fange et s'y vautrent.
Il est trop tard pour restaurer ce qui a été détruit ; c'est autre chose, d'autres équilibres qu'il faudra établir, et pour cela arrêter les conneries... C'est pas gagné au rythme où vont les choses.
Le gaspillage se multiplie au fur et à mesure qu'on prétends développer l’Écologie par exemple. Et toutes sortes de ruses sont prétextes à gaspiller toujours plus de ressources en les habillant d'un manteau vert. Les particuliers ne sont pas en reste dont je constate, nettoie à l'occasion, et utilise même souvent , les dilapidations dans tous les domaines.

N'oublions pas que tout détritus au sol fini dans la mer. Cet albatros est une benne à ordure vivante. La page 30 du...

Posté par Robert Idargo sur jeudi 1 octobre 2015

On voudrait nettoyer la nature... Faudrait déjà arrêter de la souiller... Vous imaginez mal l'impact de nos comportements...

 

croix d'or 2

Voilà, c'est là que je reprends la main sur le texte précédent. J'ai fait un constat intéressant : depuis Vatican II l’Église n'a cessé de se désertifier ; normal, elle ne fait plus guère que de la psychologie, voire de l'idéologie. Rares sont les prélats vraiment croyants du fond de l'âme. Et bien en écologie c'est un chouïa le même tonneau : les pionniers avaient la foi et s'engageaient à fond pour un monde différent. Aujourd'hui on fait du « Greenwashing » et de la technologie, et les seuls radicaux véritables sont souvent des gens dangereux pour la cause et le gaspillage lui, continue.
« Bonjour, attention de ne jamais se laisser emporter par son légitime droit d'indignation jusqu'à se faire récupérer en révoltes et révolutions : mon sentiment intime et personnel est qu'il faut aussi considérer la possibilité pour ceux qui ont mis la planète à l'envers de continuer à agir mais cette fois non pour faire faire de nouvelles erreurs ou fautes mais de réparer leurs dégâts.
J'ai apprécié votre sensibilité et lucidité de conserver une forme d'équilibre et veiller à ne pas se laisser emporter par les sirènes des contestataires à tout crin amis c'est difficile et permanent comme exercice
 » m'écrit un lecteur sur le papier précédent. Ça fait bizarrement écho à un papier qui m'a tiré des larmes.
Combien de radicaux, par leur comportement, ne font que jeter de l'huile sur le feu ?

L’ALF libère des renards d’un local de chasseurs en Allemagne, et brûle le bâtiment

En juin 2015, des activistes de l'Animal Liberation Front ont aidé de nombreux renards à s'échapper d'un local de chasseurs à Hildesheim, en Allemagne. Contrairement aux rumeurs propagées par les chasseurs et soi-disant 'amis des chiens', les renards ne se sont pas approchés des humains pour demander de la nourriture et ils ne sont pas...

https://xconfrontationx.wordpress.com

 

renard

Il était question de s'opposer à la destruction des renards qui, pour nous écolos, sont utiles à la destruction des mulots. Et il faut avoir vécu en tant que fils de paysan, l'année noire des mulots ; toutes les récoltes détruites, un trou tous les dix centimètres, j'ai vu pleurer mon père, lui qui ne pleurait jamais ; pour comprendre. Cette année là on a arrêté de chasser le renard, mais il a fallu plusieurs années pour retrouver un niveau normal. Faire piger ça aux viandards, c'est la croix et la bannière. Mais c'est pas en allant brûler les locaux des chasseurs ; Bordel de Merde ; qu'on fera avancer les choses !!! Pour qui roulent ces gens là ? Nos ennemis ? Nos adversaires ? Je m'oppose radicalement à ce genre de méthodes !

 crane titre 1

N'importe comment ces végans me font braire par leur haine du genre humain et leur incohérence. Ce n'est pas parce que nous avons mal géré, c'est à dire uniquement pensé à notre profit immédiat, la Terre, que par notre place de sommet de la chaîne alimentaire et prédateur omnipotent ne devons pas considérer que nous devrions être les jardiniers, et donc les gardiens de la Terre. Par notre conscience, je regrette, nous ne sommes pas au niveau des autres animaux, ce que eux veulent imposer.
Mais si je parle d'incohérence c'est que leurs actes conduisent à une société où les animaux ne seront plus que des objets de musée à charge et uniquement pour le décor. Cela conduira à la disparition de nombre d'espèces qui faisaient la richesse de nos terroirs. Ces espèces existaient quand elles avaient leur place ; elle ne l'ont plus par faute d'une agriculture dénaturée, et ne sont plus entretenues et exploitées.

Incohérence aussi parce que si on est végan on ne doit pas manger de viande. Alors qu'ils sont les premiers à défendre des variétés abâtardies de carnivores !! Cette prolifération des « animaux dits de compagnie » a eu pour corollaire le développement d'une production intensive d'aliments carnés, une industries pléthorique, et une multiplication exponentielle de transports polluants. Comme si y'avait pas assez du commerce international de la nourriture pour humains ; au lieu que d'exploiter la production locale. Parce que tous ces chiens qui accessoirement mordent les facteurs, ils mangent quoi ? Des croquettes à base de viande industrielle de production souvent très lointaine du lieu de consommation. Où est la cohérence là-dedans ?

 bombes2

Les réveillons

Quand ce jeudi soir puis le suivant, vous mettrez vos plus beaux habits et passerez à table en famille ou entre amis, au même moment quelques autres vont enfiler leurs vêtements de travail et tourner la clé de contact du camion pour partir non pas au réveillon mais au charbon...

http://www.lanouvellerepublique.fr

cerf Noël 2

Bon, voilà, c'est Noël, je ne changerai pas le monde qui va d'ailleurs encore trembler sur ses bases ces jours ci... N'oubliez pas de consommer plus qu'il ne faut et d'en jeter la moitié.
Cette nuit, pendant que vous vous bourrez la gueule, des infirmiers, des pompiers, mais aussi des éboueurs veillent sur vous ; pas toujours de gaîté de cœur, mais voilà, ils sont là... Ailleurs, d'autres en chient sous les bombes afin que l'occident puisse continuer de dilapider les richesses... Mais vous savez bien que c'est pas votre faute, c'est la faute à l'Islam hein ? Allez y, poussez donc votre petit poncif que je puisse me défouler en vous rentrant dans le lard.Joyeux Noël ?

lapin noel

(1)L'émission « Islam » du dimanche 6, sur France 2 (8 h 45 mais peut être retrouvée en différé sur le site) était passionnante relativement aux interprétations du Coran. Dans l'absolu, chaque croyant est libre de sa lecture et de ce qu'il en tire ; à la manière de nos protestants pour la Bible ; c'est un rapport personnel à l'idée de Dieu. Les puissances qui attribuent une lecture exclusive et restrictive déforment et détournent la pensée du Prophète. Les interprétations sont toujours sujettes à caution et ainsi, à partir des mêmes versets, la Tunisie a autrefois condamné la polygamie tandis que l'Arabie la proclamait recevable et même encouragée.