colombe cadreLa photo est ratée et c'est dommage ; mais je veux justement lui garder son caractère unique. C'est un souvenir de Seine et Marne qui orne les murs de mes antres successives depuis une trentaine d'années. C'est de la récup' de là bas. Une partie de mon âme est là bas, et avec les crues qui y ont sévi, on se doute que j'ai été particulièrement attentif. Nemours en particulier, ma ville de coeur ; je vivais à Melun mais j'avais beaucoup de contacts et activités sur Nemours. Il me reste des choses qui ne m'ont jamais quittées... Un coupe-vent, autrefois vert, maintenant tout délavé, tout usé mais dont je n'arrive pas à me défaire... Je l'avais acheté neuf en solde. Un jeu de clés alènes polygonal gagné dans une tombola ; du stanley ; quelques autres bricoles... J'ai participé aux assos locales, à la foire au livre, obtenu du maire de l'époque que la 2° cour du château soit réservée aux riverains... enfin plein de choses. Mes témoins de mariage sont Nemouriens, après une longue histoire commune militante... Alors quand j'ai vu la ville ressembler à Venise avec des plaque de mazout stagnantes, et les petits commerçants ruinés, le château et l'église endommagés... J'ai eu un gros chagrin.

Quelles sont les causes des crues printanières ? - Le JardinOscope, toute la flore et la faune de nos parcs et jardins

De mémoire de Boignaciens, c'est du jamais vu avec autant d'ampleur ! On avait déjà vu la Bionne sortir de son lit, mais jamais aussi haute. Bon, je sais, vous allez me dire "il a bien pire ailleurs" - Oui, certes!

http://jardinoscope.canalblog.com

Sur les crues proprement dites, je n'ai pas trouvé de blog Nemourien ; j'ai bien des liens de presse, d'un peu partout où il y en avait, mais c'est un confrère blogueur qui a retenu mon attention, parce que quoique à portée locale, son article élargi son champ de vision dans une perspective relativement objective.

Start 1133


J'ai parlé je crois du role de l'urbanisation et de l'agriculture dans mon précédent papier, où je m'étais amusé à jeter le regard de l'astrologue synthétisé en une image. J'ai refait le coup pour me détendre parce que je gerbe pas mal en ce moment sur l'égarement de certains écologistes ou prétendus tels.

connerie

Voilà, c'est genre de conneries qui me fait gerber ! Les papiers qui diffusent ce torche cul ; il y en a plusieurs et je vais pas vous en faire la pub, évidemment ; argumentent que les crues ont été provoquées par une arme secrète américaine prêtée à la France pour... Casser la CGT ! Et y'a des gens qui gobent ! En matière d'écologie y'a toutes sortes de hoax qui circulent, gobés par les naïfs, les détournant des vrai combats. Il est évidents que si vous croyez que la montée des eaux est due à une action militaire ciblée, vous ne militerez pas contre les facteurs aggravants générés par notre exploitation irraisonnée du sol.
Je me suis souvenu, toutefois, que l'an passé, c'est en Inde qu'il y a eu des crues exceptionnelles. J'ai même un témoin direct qui a fait un saut là bas à l'époque : Anjali dont j'ai parlé deux fois au moins sur l'autre blog. J'ai aussi quelques contacts épisodiques avec l'Inde à laquelle je m'intéresse un chouïa.

Il est des crues comme de la pollution atmosphérique par les avions. Dans les années 70, 80, nous luttions pour limiter les trafics aériens. Nos revues protestaient contre ce développement exponentiel ; au point que certains pensaient que les gaz d'échappement, qui se condensent en haute et moyenne atmosphère, allaient former un voile emprisonnant l'infra-rouge, masquant le soleil et détruisant la couche d'ozone. C'est ce qui se produit. Mais voilà, maintenant il y a la religion du "chemtrail"... Qui ira combattre contre l'intensification du trafic aérien puisque les traînées du ciel sont censées résulter d'une action délibérée ? Du coup les mobilisations sont détournées de leurs nécessités et le trafic aérien atteint un niveau délirant, avec des avions de plus en plus géants ; genre A380, qui a par exemple nécessité l'aménagement pour lui tout seul d'une route entre Bordeaux et Toulouse pour acheminer les morceaux. D'où la perspective d'aérodromes de type "Notre Dame des Landes" pour satisfaire à une mondialisation folle.

FLEURS D'AFRIQUE

Q ui de nous n'a jamais admiré, chez un fleuriste, ces magnifiques roses multicolores et, relativement, bon marché ? Qui de nous ne s'est laissé tenté d'en prendre pour une Fête des mères, une saint Valentin, ou pour rendre visite à un malade ?

http://peres-blancs.cef.fr

Vous avez récemment acheté des fleurs pour la fête des mères ?  C'est par avion qu'elles arrivent à proximité des MIN, et souvent de pays africains. J'ai pris cet exemple parce qu'il colle à l'actualité festive récente, mais vous n'imaginez pas les millions de tonnes qui circulent par avion ! C'est le lourd qui voyage par cargos maritimes, le stock de fond. Les rotations intensives, je les ai connues il y a déjà plus de vingt ans quand je travaillais au grand export pour PSA. Les départs avions étaient un travail intensif déjà. Maintenant ce sont des quantités phénoménales de toutes sortes de choses qui circulent. Fruits et légumes par exemple... Quand j'étais gosse, voir un avion était presque encore un évènement. Maintenant c'est le contraire ! Je me souviens de ce jour où la circulation aérienne avait été suspendue ; à cause d'un volcan ; il y a quelques années. Quel soulagement ! Jusqu'à ce qu'un avion de tourisme d'un aéroclub voisin vienne troubler ma paix !
Je pourrais argumenter, déployer des scans de vieilles revues, chercher des références... Mais on ne fait pas boire un crétin qui n'a pas soif et qui préfère la bibine à l'eau. Chaque époque a ses mythes, et ils nous font souvent rater le vrai sens de l'Histoire. Dans notre présent l'intox cultive la haine raciste d'une part ; ça c'est récurent dans l'histoire ; la haine sociale d'autre part ; et enfin sape les efforts tentés pour sauver notre biotope ; et ça c'est grave ! J'écris plus pour me défouler que dans l'espoir d'être entendu. J'ai qu'une envie maintenant, quitter cette vallée de larmes. Je crois que je vais arrêter de lutter pour ma survie. Vous êtes trop cons !
Pendant que vous délirez, la nature se meurt et vous vous imaginez qu'on pourra continuer longtemps.
Les crues sont un épiphénomène qui aurait peut-être eu lieu même dans une nature préservée. Surement même ! Se conférer à 1910 par exemple. Mais je pense que dans un monde différent elles auraient moins d'impact.

Vous continuez de massacrer la nature que d'autres mains essaient courageusement de nettoyer comme ils peuvent, avec les moyens du bord. Que puis-je vous faire piger sur l'impact des avions ? De l'agriculture intensive ? De nos modes de vies ? De l'urbanisation à outrance ? De la surpopulation ? Du gaspillage ? De l'épuisement des ressources ?

Inondations. Les poissons et les oiseaux aussi sont perturbés

Entretien avec le biologiste Gilles Boeuf, spécialiste de la biodiversité et conseiller de la ministre de l'Environnement Ségolène Royal. Quelles conséquences ont les crues exceptionnelles sur les poissons ? Le danger pour la faune aquatique c'est la décrue : les poissons risquent de se retrouver piégés dans des zones où ils ne devraient pas être, où ils ne peuvent pas survivre.

http://www.ouest-france.fr

Les colères de la nature ont toujours existé. Je pense en ce moments aux volcans qui se réveillent un peu partout par exemple ; vous n'êtes peut-être même pas au courant ; aux tempêtes, et bien sûr aux inondations. L'homme gère son appartenance à une planète dont il pensait se sevrer avec plus ou moins de bonheur ; souvent mal d'ailleurs ; mais justement, la nature aussi paye le prix des dérèglements. Si nous en rajoutons une louche et pérorons des imbécilités au lieu de s'attaquer aux vrai problèmes, on ne fera qu'aggraver la situation. Je vous ai mis un papier là, mais j'ai vu autre chose que je n'ai pas retrouvé : une carpe qui nageait dans l'artère principale de Nemours ! Perdue la pauvre ! Combien comme elle ?

Inondations: la lourde responsabilité des maires bétonneurs de rivières

A force de canaliser les petits cours d'eau et de multiplier les espaces bétonnés, les élus locaux sont les principaux responsables des inondations catastrophiques. par Claude-Marie Vadrot En dépit des postures des responsables politiques, ce n'est pas la Seine et encore moins la Loire qui provoquent les inondations catastrophiques du Centre, du Loiret et de l'Ile-de-France.

http://jne-asso.org

Vous avez été sidérés par ces crues alors que ça fait plusieurs années que les autorités d'Ile de France en particulier les redoutent et s'y préparent... Sans pour autant engager de réflexion fondamentale sur l'impact de l'urbanisme par exemple. Mais visiblement, c'était insuffisant, parce que nous sommes des fêtus sur la Terre, d'une part, mais aussi parce que notre prégnance irraisonnée est trop importante. Souvenez vous du célèbre Tsunami de 2004 : les seuls qui n'ont pas eu de dommages sont les peuples qualifiés de "premiers" qui vivent par là bas. Sans revenir à la hache de pierre, je crois que nous sommes déconnectés de la respiration de notre monde, et beaucoup plus fragiles qu'autrefois, beaucoup plus vulnérables.
Nos infrastructures peuvent être balayées à la moindre colère de la nature. Tenez, un truc dont on vous parlera pas : l'eau a provoqué des dégâts qui engendrent des court-circuits, et j'ai relevé nombre d'incendies en des zones de décrues, en entrefilets dans des baveux connus seulement localement. Il y a les dégats immédiats, et puis il y a la suite... J'aimerais pas être à la place de ceux qui ont tout perdus. Et il y en a beaucoup... Plus que la mort, se relever à quarante, cinquante piges, c'est très dur...

papillon_bleu_monde 2