gaspillage_n

Je pourrais bien la diffuser cent mille fois cette image ; et dix millions de militants avec moi ; ça ne changera pas... Autant vider la mer avec une petite cuiller...

pain recup (2)

Il ne se passe pas une fois que je fasse une virée dehors sans trouver quelque chose gaspillée et accessoirement à grappiller. Tenez, celle là a deux jours, pas plus. C'était par terre, tout seul, dans une poche propre néanmoins, et posé sur un tas de sacs poubelles. Trempé par la pluie, néanmoins les emballages sont étanches. A noter aussi dans une autre poche une baguette entière et une demie autre, dure comme des briques. Ce n'est que détails, gouttes dans l'océan. Mais l'océan est fait de gouttes, le raz de marée aussi... J'ai mis, sur la première, la date de péremption en surimpression pour qu'on me croie sur parole.

recup (2)

recup (6)

Une autre sortie c'était ça ; au cas où vous auriez des doutes quant à ma parole sur l'escalope, vous avez, bien visible, la date de la crème. Et ça fait plus d'une semaine que j'ai mangé tout ça. On fait avec les moyens qu'on a. Alors bien sûr, le bisounours de service viendra me dire que c'est quelqu'un qui a dû vider son frigo en urgence. A chacune de mes sorties y'a un pauvre bougre obligé de vider son frigo en urgence, c'est ça ? Et moi je suis au courant et vais systématiquement à l'endroit où il faut, c'est ça ? Faut pas chambrer non plus hein ? Ça fait 50 piges au moins que j'écume les dépôts sauvages ! Je trouve que ça s'agrave d'années en années. Il y a 13 ans déjà, rien que ça, je trouvais moins ici !

recup (1)

RECUP (3)

RECUP (4)

RECUP (5)

recup

Je vous en colle quelques autres ; juste histoire d'alimenter l'album de famille. Chaque photo est de la récup, du gaspillage. Remarquez, si j'avais pas ça, souvent je boufferais pas. D'ailleurs si j'aborde le sujet aujourd'hui, c'est parce que nous sommes à la veille du carême chrétien. Pour nous c'est carême tous les jours. Je ne crois pas que le carême s'appuie sur le gaspillage ; ce serait même plus tôt le contraire... Il est vrai que les jeteurs là, ne sont pas tous chrétiens.Hasard de calendrier ; si tant est qu'il y ait hasard dans un système mathématique ; ça coïncide avec la fin du nouvel an tibétain. Losar ; 2144 de l'oiseau de feu. Trois jours de bombance distincts du nouvel an chinois. On sait mon attachement à la culture tibétaine ; mon intérêt surtout. Quoique je sois sans illusion sur son avenir ; diluée qu'elle est déjà, et méprisée par l'occident empêtré dans ses contrats chinois. Tout au plus explorée par quelques spiritualistes en mal de chinoiseries qu'ils mélangent allégrement avec toutes sortes d'exotismes du moment que ce n'est pas chrétien justement. De là à s'interroger sur nos comportements, il y a un océan (de sagesse ?). Toujours est-il qu'en cette date de renouveau annonçant le prochain printemps, je regarde tout ce qui est jeté au détriment à la fois du profit des porte-monnaie que de gens qui manquent de tout. Je me dis que ce que je constate ici, à l'échelle de mon microcosme, est un petit rien au regard des millions de tonnes perdues. Ce que je montre là, multiplié par à peu près 7 ou 8 milliards de clampins sur la planète, ça doit bien faire quelques porte-conteneurs non ? Une bonne flottille...
Dites moi pourquoi ça me fait penser immanquablement à la cigale et la fourmis de monsieur LA FONTAINE ? Je me demande...

gitane 2017 5