Je traîne la guibolle ces temps-ci mais ce n'est pas une raison pour ne pas parcourir la ville, au contraire même, si je laisse mon genou s'ankyloser ça risque d'être plus grave... Ne nous bilons pas, ça fait quarante piges qu'il me casse les roustons par la grâce d'un chauffard dans un accident où j'aurais pu sortir bien plus abîmé. Ça revient, de plus en plus fort au fil des années, ou plus tôt ça s'était atténué dans les années qui ont suivi l'accident, sans jamais complètement se calmer, et puis cette dernière décennie, ça revient à chaque temps trop humide, à chaque solstice et équinoxe, à chaque grande marée, baisse de température. Bon, là on cumule tout en ce moment alors c'est normal mon cap'tain, faut pas s'en faire ! Mes déambulations me révèlent chaque jour l'état psychologique de notre univers. J'en conclus que "l'écologie" n'est qu'une illusion de plus, un voile de mauvaise foi sur la conscience de l'hypocrite, à la manière du bigot qui donne vingt centimes du bout des doigts à un clodo en le surveillant bien pour pas qu'il s'achète une boutanche et s'enfuit à toutes jambes pour ne pas être contaminé par cette déchéance qui le révulse. Le quidam moyen de toute façon ne se pose pas de questions quant aux conséquences de ses actes. Les photos que nous allons voir ne sont que quelques unes parmi une cinquantaine que j'ai faites en moins de deux heures.

Photo 033

Photo 034

SP_A3047

Photo 090

Quatre sacs en moins de deux plombes, à traîner n'importe où, et encore... J'en ai fait le double mais j'ai pas tout photographié, y'a des fois j'en ai marre, c'est juste pour avoir de quoi illustrer mon propos. Je les ai tous embarqués pour trier et j'ai bien fait comme on va voir...

2013-06-23_211554

Dedans, un peu n'importe quoi comme vous voyez. Y'avait dix fois ça comme on se doute, mais j'ai voulu ici, avec la flèche rouge, attirer votre attention sur la boite de médicament. Jeté n'importe où, le médicament va polluer vos nappes phréatiques et même si vous ne buvez jamais d'eau, vous la retrouverez dans votre Coca, votre pinard, votre café ou votre bière... C'est un sujet que j'ai déjà abordé dans ces colonnes.

Photo 095

Dans ce cas précis ce n'est pas faute d'information de la part du fabricant. J'ai photographié ça sur la notice... Il est bien précisé qu'il faut rapporter ses médicaments en pharmacie. Si elle refuse, vous pouvez aviser le ministère de tutelle et les filières de récupération de médicaments. Mais dans une grande ville on finit toujours par en trouver une.

Photo 096

Tenez, juste pour montrer : ma récolte de ces quinze derniers jours seulement. Ca donne une idée quand on pense à tout ce qu'il y a dans les poubelles ; ça c'est du ramassage en dépôt sauvage seulement et le énième carton du genre que je récolte. RIEN n'est vide; y'a toujours au moins un reliquat. Les boites sont même pleines, de même que les bombes de désinfectant. Celle au premier plan c'est posée sur un container à verre, derrière Leclerc centre ville que je l'ai trouvée. Périmée, jamais servie. Vous me direz après que c'est la faute à la droite, à la gauche, aux étrangers, au Front National ou aux "homophobes" qu'il y a un déficit à la Sécurité Sociale ? Mais bandes d'andouilles, vous êtes les premiers coupables ! Ensuite bien sûr les firmes qui délivrent les médicaments en conditionnements excessifs.

SP_A3048

Ailleurs j'avise cette poche par terre... En la voyant j'ai pensé à l'hypocrite qui m'a prétendu qu'elle nettoyait et viendrait visiter ce blog tandis qu'elle promenait son toutou qu'elle faisait chier partout sauf dans la sanisette à chien à moins de dix mètres ; chien qu'elle a houspillé parce qu'il flairait un bout de pain par terre en s'offusquant que c'était sale. J'imagine que sac à puces bouffe des croquettes pleines d'OGM et de viande aux hormones, comme tous vos compagnons source de dividendes pour la bourse que par ailleurs vous critiquez. Les plus marrants sont les végans qui s'affublent d'un danois, un rottweiller, ou même un chat ou un furet ; animaux garantis végétariens par nature comme on sait bien. Si elle savait comment c'est fait, elle dégueulerait la gonzesse ! Parce que c'est autrement plus crado qu'un bout de pain par terre. D'aileurs les légumes et la barbaque que vous bouffez, y compris en boîtes et surgelés tout prêt, vous vous imaginez que ça pousse en apesanteur ? Lavé ? Vous vous fichez de moi ! Vous croyez qu'un misérable coup de jet ça lave ? La chaleur active des bactéries endormies en plus... Mais je vous parlais de cette poche...

SP_A3049

Encore du gaspillage alimentaire... Pas consommable en l'état. La capsule de bière témoigne que ça a été jeté délibérément et non pas tombé par inadvertance... Qu'est-ce que quelques centimes ? Mis bout à bout dans une tirelire ça fait des euros mes arsouilles !

soja_054 (1)

Plus loin j'ai soulevé à tout hasard un couvercle de poubelle en comptant y coller la poche précédemment citée puisqu'elle n'avait rien à foutre par terre et que la dite poubelle aurait dû être rentrée chez son usager ce jour là et à cette heure. Là, ben une surprise, si toutefois c'en est une. Quand je disais que y'aurait de quoi nourrir une autre ville avec les poubelles ? Ce n'est qu'un cas parmi des milliers. Je ne peux pas soulever un couvercle sans trouver de la bouffe jetée. Là j'ai eu la bonne idée de photographier, parce que je n'y pense pas toujours. Les pacs n'ont même pas été déballés de leur suremballage de film plastique. Périmé bien sûr, et ça fait mal au coeur parce que moi j'ai pas les moyens de m'offrir cette marque depuis que je suis condamné à limiter le lait au maximum pour des raisons de santé*:(( En pleurs.

soja_054

Il faut quand même que je me foute de votre gueule, parce que je sais que c'est la majorité qui fait des coups comme ça, et j'ai extrait les trois packs pour la photo (banc de l'abri-bus voisin : m'en fous de vous empoisonner le cul dont vous faites un culte, vous êtes trop crados ; vous me rappelez ces personnages que les moutards se refilaient entre-eux quand mon moussaillon était en primaire). Oui, de quoi me foutre de vous : A quoi sert de "profiter d'une promo pour faire des économies" ? Tout ça pour perdre son fric après ? Hien ? Dites ? Vous m'expliquez là ? Moi quand je jette de la bouffe, c'est LA VOTRE, bande de gnaulus.

SP_A3052

On trouve de tout sur les trottoirs... Un agent du trésor qui prétendait que j'avais la TV parce que j'en avais une chez moi... Mais mon pov'chéri  ce sont une quarantaine qui sont passées à la maison ! Celle là je ne l'ai pas embarquée parce qu'elle a pris la pluie, mais aussi et surtout parce qu'elle est en ville : je ne les ramasse plus qu'en campagne, c'est bien assez. Cet endroit là, c'est le dépottoir permanent, tout près de magasins de bouche, et comme ce sont eux qui entretiennent le dépottoir, je ne vais sans doute pas me mêler de gâcher leur présentation on ne peut plus attractive pour le client de passage. Les habitués indigènes, eux, aprécient de s'asseoir en terrasse à côté de tas d'ordures et de poubelles, avec les mouches qui butinent dessus avant de se poser sur la pizza ou se noyer dans la bière... Ou se poser sur leur nez. Après vous me direz qu'un bout de pain par terre c'est sale pour un chien. *=)) Mort de rire

Photo 039

A dire vrai les crottes de chien personne n'en n'a grand chose à foutre. Ce spectacle est légion... A n'importe quelle heure et partout, y compris près des magasins dontje parlais. Ca je ramasse pas *:)) Marrant.

SP_A3051

Le moindre recoin sert de dépotoir...

SP_A3050

Le moindre bout de trottoir... Ces deux bouteilles je les aies embarquées dès fois qu'un chien ou un enfant se blesserait les papattes...

Photo 036

Et jusqu'aux caves qui servent de décharges... C'est la première fois que je trouve cette porte ouverte en dix ans (il était à peu près sept heure du mat) mais j'en ai vu d'autres du genre...

dragon-jade3

C'est pour toutes ces raisons et bien d'autres que je ne crois pas à la sauvegarde possible de la planète. Ces comportements sont généraux et non pas, comme j'ironisais récemment, dûs aux relents du Merdusson *=)) Mort de rire. Les verts se soucient de bien autre chose que d'écologie, occupés qu'ils sont à traiter de sales fascistes tous ceux qui désaprouvent la sodomie, et à faire de la propagande pour le canabis. Il est de bon ton de considérer comme égalitaire d'inféoder la procréation à la dépendance à des labos dont par ailleurs ils prétendent combattre l'emprise sur le vivant en termes d'agriculture par exemple, ou de maitrise des ressources. Ils s'imaginent que l'écologie est une affaire de "droite" ou "gauche" quand ce sont les deux mêmes membres d'un même corps. C'est le quidam de base qu'il faut changer dans son rapport à la consommation et à ses déchets pour sauver la Terre. Et ça, c'est loin d'être gagné ! Le tri sélectif n'est que cautère sur jambe de bois dès lors qu'il n'économise pas l'énergie, et contribue à l'obsolescence accélérée des produits finis. Reste que mettre ses déchets à recycler où il faut vaudra toujours mieux que de les jeter n'importe où. Sauf qu'un nombre trop important de la population n'en n'a tout simplement rien à foutre. Si les Gaulois s'étaient ainsi comportés, avec des produits aussi nocifs, nous ne serions tout simplement pas là. A moi ça ferait des vacances... Mais vous qui faites dans votre froc dès que j'évoque la mort et me dites toujours : "faut pas dire ça, faut pas parler de ça"... Ben si faut en parler. Très prochainement je vous montrerai pouquoi vous risquez de crever à la fleur de l'âge, sans accident et sans maladie... J'ai récolté des données neuves sur les méfaits des manipulateurs du vivant, leur impact sur les pollinisateurs par exemple. Ce n'était ici qu'un jour ordinaire, un regard sur l'écologie "ordinaire" qui n'est qu'un peu de peinture verte sur le strapontin dont se contentent les valets des serviteurs du capital.

quatre_saison_arbreB