03_08_13-A 002

Une rencontre rafraichissante au marché qui m'a changé du sempiternel crieur qui, faut bien le dire, commence à me lasser... Ou des militants politiques qui vendent toujours les mêmes formules lapidaires depuis des années sans jamais me convaincre tant j'ai vu les électeurs déçus dès le lendemain de chaque élection (ce qui est un peu normal : ils rêvent, ils fantasment, et ne regardent pas la réalité en face). Faut quand même pas oublier que j'ai poussé ma première gueulante sous René Coty, ai usé mes genoux et fonds de culottes sous de Gaulle puis Pompidou, accédé à l'adultère sous Giscard*;) Clin d’œil, déconné sous Mitterrand, déliré sous Chirac et merdé sous Sarkozy pour finalement chier sous Hollande... Alors les militaires, pardon, militants qui viennent en bon apôtres me litmoyer(1) leur évangile selon saint n'importe qui, j'ai toujours des réserves. Y'avait des bons gâteaux sur la table et j'avoue que c'est un argument auquel je ne résiste guère*:) Heureux Faut bien que je soigne mon putain de diabète non ?  *;) Clin d’œilEtant entendu qu'il devait me tuer en trois mois, que ça fait trois piges de ça, que la science a toujours raison et donc je suis mort.
Du coup je leur ai refilé l'euro que je venais de trouver. Vu que leur truc c'était "à vot' bon coeur m'sieur-dames"... Pour la bonne cause.

L'idée c'est une croisière à la voile, une sorte de course, avec au bout l'idée d'initier en Guadeloupe un éco-village. Pourquoi pas ? Une vitrine qui pourrait donner des idées à d'autres. Même si, souvent, les solutions écolo d'envergure sont souvent plus coûteuses que lucratives pour les bénéficiaires. Un exemple : on vous vend des systèmes très cher pour récupérer l'eau de vaisselle et la passer dans la chasse d'eau. Très bien. Sauf que le temps que vous ayez fini de payer l'engin, vous avez déboursé plus que l'eau économisée *:) Heureux. Moi j'utilise des seaux (de récup), malgré mon mal au dos, et ça coûte pas un rond. Mais faut bien commencer par un bout, et les gens, s'ils n'ont pas des vitrines qui brillent, de nos jours, des trucs superbes sous tous rapports, ça ne les intéresses pas. Quittre à tout dégueulasser dans la foulée. On voit avec les points d'apports volontaires public. Le parangon c'est en Seine et Marne sur le Canton de Nemours : des "éco-points" paysagés avaient été aménagés. On eût cru des squares. En moins de six mois les gens en ont fait des décharges ! (source : GENE- Groupe Ecologique Nemours et Environs, 2 cour du Château, Nemours).
Enfin, toute initiative est bonne à prendre, même quand, comme ici, ça semble plus une retombée collatérale que la motivation première. Ca prouve qu'il y a des jeunes qui pensent autrement que le beauf de base comme il y en a trop et qui ont du cœur, à tenter des choses, et ça, ça me plait.

02_08_13-A 005

Le Canoë club de Niort serait de la partie. ca m'a fait plaisir de le savoir : se contentent pas d'agiter l'eau pour réveiller les poissons *;) Clin d’œil. Non, j'me fous pas d'eux : j'ai fait du bateau de rivière dans ma jeunesse, et plus souvent qu'à mon tour puisque j'avais le bateau gratos, prêté par une vieille dame qui était contente d'avoir de la visite parce qu'elle tenait un troquet qui ne marchait plus guère en bordure de cours d'eau.

Voilà donc une initiative qui a mon agrément, d'autant plus qu'elle est niortaise et que quand y'a un truc un peu plus sympa à Niort ça me fait plaisir, ça me change de la connerie atavique et de la merde (attendez le prochain papier, il sera très marrant). Vous pouvez trouver le site de nos jeunes castors-juniors ICI

Blason_ville_fr_Niort

(1) J'emprunte le  terme aux "Enfants de Dieu" ; dissous parce qu'ils dérangeaient... On les a accusé de tout et n'importe quoi sur des bases par rapport auxquelles j'ai des doutes. Le "Gourou" s'enrichissait ? Ben quel Gourou politique n'en fait pas autant ? Quel marchand de produit polluant n'en fait pas autant ? Et les religions officielles y'a pas des qui tirent la couverture à eux sans doute ? Et les chanteurs qui font fortune en braillant des conneries... Hein ? Vous vous croyez "libre" par rapport à eux alors que vous êtes esclaves de leurs agents publicitaires, y compris les agents inconscients.