05_08_13-B1 170

fougace

Tous les facebookiens qui ont visité mon mur et eu un peu de courrage ont vu, le 7 août au soir, cette photo pour le moins choquante pour un esprit un peu moins abruti que la moyenne consommactrice générale ; ce comportement étant fréquent. J'ai mis en ligne aussitôt rentré parce que je voulais frapper un grand coup eût égard à certains marioles qui se balladent sur mes réseaux sociaux. Je l'ai aussi mise sur twetter.
Je vous mets à gauche l'étiquette de ladite fougasse afin qu'il n'y ait aucune ambiguité sur ma colère, avec les dates d'emballage et de péremption qui n'ôtent aucun doute. Vu quand je publie le présent papier, on est dans les clous pour ce qui est de la consommation. A quelqu'un qui m'a dit qu'il ne comprenait pas ; je lui ai répondu :
"Mézigue itou j'entrave que d'chi mais c'est la réalité quotidienne... Et y'a pas que ça... faut visiter un snack au moment de desservir : toute la bouffe que les gens laissent dans leur assiette SYSTÉMATIQUEMENT et qui part à la poubelle par tonnes mêlé à tout et n'importe quoi"
J'ai tant de fois dénoncé le gaspillage ici, en particulier de pain mais pas seulement, que vous devez en être blasés. Sauf que cette fois-ci ça s'inscrit dans un contexte très particulier comme nous le verrons plus loin.

05_08_13-B1 172

Le même jour, j'ai trouvé ça, jeté au pied d'un container à papier... Comme je l'ai dit à la bourgeoise (qui s'en défend, mais quand on est proprio d'un gite et qu'on a son jardin on est classe moyenne au moins de base et on vit bourgeoisement selon les terminologies des dictionnaires d'avant la décadence) : " - Ca a été acheté, bio ou pas j'men branle ! Ca pourrait être du hard discount que ça change rien ! Y'a une question de morale là dedans. Mais ce que tu vois pas : c'est que ça a été jeté c'était encore bon ! Je connais suffisamment les légumes (j'en ai cultivé) pour savoir que ça a viré dans la poche. Et quand on est respectueux de la nourriture et du travail que ça donne, on jette pas !"

05_08_13-B1 173

Il n'y a pas que l'alimentaire : témoin de ce même jour, ce pack à savon. On conviendra que ça vaut pas grand-chose mais ça dépanne quelqu'un qu'a pas beaucoup de sous. PARCE QU'IL EST PLEIN !!! Hé oui ! C'est le quatrième en moins d'un mois que je déniche ainsi. Dans la droite ligne de cette stupidité j'avais montré qu'un bobo avait consommé tout un pack de bière bio et l'avait jeté n'importe où au lieu de le mettre en poubelle ou container. La bourgeoise plus haut évoquée m'a soutenu :
"Les écologistes convaincus n'achètent pas les produits industriels dit "bio" en GS mais direct producteur" Sauf qu'il s'agissait de bière Jade vendue en coop bio, pas en grande surface à ma connaissance. Ma réponse ne s'est pas fait attendre :
"Les écolos qu'on du fric sans doute ! Moi avec cent balles par mois pour vivre j'achète en grande surface madame, et au moins cher. Tu auras le front de dire que je suis pas écolo ? Derrière ton écran à distance sinon je te prendrai par les tifs, t'obligerait à me suivre dans mes actions de terrain à coups de tartes dans la tronche si nécessaire. Un écolo, un vrai, il ne choye pas sa petite gueule de con, il se soucie de la TERRE, et la Terre je la NETTOIE, tous les jours. Un écolo convaincu ça fait avec les moyens du bord pour défendre la biodiversité, ça combat les pollutions industrielles, etc... Ca boycotte les autoroutes... Mais ça bouffe avec les moyens que ça a, de la merde de chez ED au besoin. Visite Canal Décharge au lieu de me faire la morale comme tant de péteux Facebookiens juste bons à se faire mousser qui me l'ont fait"
Je n'ai d'autant moins à la ménager que, comme le savent les fidèles, quand mon ordi a été saboté et que ce cher Jean-Louis a lancé une souscription pour m'en offrir un autre, elle n'a pas participé ça on s'en fout ; des tas d'autres n'ont pas participés ; mais elle n'a pas eu même un petit mot gentil pour me remonter le moral. Qu'elle ne l'ai pas fait ne serait pas grave, mais ce qui est grave c'est de vouloir venir faire la leçon à un activiste qui se salit les mains pour avoir le droit de dénoncer après l'avoir ignoré pendant des mois. Notez qu'elle est amie avec un mec que j'ai viré il y a 3 ans parce qu'il m'insultait lorsque j'ai entrepris de soigner mon diabète par naturopathie... C'est ça le but du papier, on va y venir : on se peint la gueule en vert, mais pour ce qui est de s'engager totalement, comme je le fais, y'a pas bézef ! On instrumentalise l'écologie, on n'en fait pas réellement, vous le verrez tout à l'heure.

05_08_13-B1 171

Même jour, à quelques minutes d'intervalles : ce sac contient une couette même pas abîmée et vu la photo on se doute qu'il n'a rien à foutre là où il est... De toute façon, ce 7 août j'ai trouvé de quoi remplir une fourgonnette, et peut-être même deux ! On se doute qu'à pied, avec juste une petite charette à roulettes, je n'avais pas la possibilité de tout nettoyer.

gaspillage-05_08_13-B1 005

J'écris le 8 et vous voyez que c'est la date de péremption de ce fromage pas entamé. Le problème est que j'en ai parlé hier aux facebookiens mais que je l'ai trouvé le 6 ! Perdu ? Mon cul ! Je sais que c'est du balancé, j'ai suffisemment d'expérience... C'est tous les jours que je trouve des machins comme ça ! Ce blog a bientôt 5 ans (20 octobre), et s'il a élargi son mode d'expression il est toujours fidèle à lui-même. Certains s'imaginent que j'ai oublié ce que j'ai publié et en profitent pour me piller afin de servir leurs intérêts... Nous y voilà...

gaspi4

L'autre soir j'ai trouvé ça sur Face-Book. Un média algérien qui se braque contre le gaspillage du Ramadan ? Il est selon mes données, pas pire que celui généré par n'importe quelle de nos fêtes en réalité. A commencer par Noël. Je sais de toute façon que le gaspillage est permanent là bas comme ici. J'ai une témoin directe ; une copine de souche espagnole qui a épousé un maghrébin. Je tiens donc l'article pour tandancieux, on va y revenir...

gaspi6

Où ça se corse c'est quand on lit le com que je leur ai fait... Auquel ces gens peu scrupuleux n'ont pas daigné répondre. Je suis de la merde à leur yeux, pillable à volonté et foulable au pied comme ils foulent au pied bien d'autres choses.

corpuschristi_b2

Parce que cette photo qui leur sert d'illustration voyez-vous, et que j'ai là un peu "nébuloséidé" pour la cironstance, je l'ai faite avenue de la Rochelle à Niort en 2009 et publié dans le papier Corpus Christi sur ce même blog. Si le lien fonctionnait mal, je tiens à votre disposition l'article en PDF téléchargeable chez un hébergeur extérieur. Le papier, ironique, se voulait moqueur des hypocrites étant entendu que ces gens là se croient "catholiques" ou en tous les cas une majeure partie de leur clientèle.
Et c'est là que j'y viens : le média algérien, sous couvert de dénoncer le gaspillage, cache en réalité des visées politiques. Déjà, qu'ils aient eu besoin de piquer une photo française, prise en France, sur un petit blog de troisième zone pour illustrer leur propos décrédibilise totalement leur papier ! Il n'y a pas de photographe même amateur dans ce baveux ? Personne n'a un petit portable ou un apn de base ? Hein ? Ils ont besoin de me voler mes photos pour illustrer leur papier ? Y'a pas la possibilité de faire quelquechose d'équivalent chez eux ? Un sac de couscous ou une cuisse de mouton, ou des gâteaux dans les poubelles ?
La réalité est que ce torchon là a des visées politiques, et mine sa propre civilisation de l'intérieur. Nous avons les mêmes raclures chez nous, en pire même, la liberté de presse étant plus étendue, ce n'est pas propre à l'Algérie. J'ai vu qu'ils ne manquaient pas une occasion de jeter de l'huile sur le feu sur les rapports tendus entre le Maroc et l'Algérie. Ils ont soutenus bec et ongles les manifestants qui se bâfraient publiquement pendant les heures de jeûne. C'est leur problème, mais jusqu'à preuve du contraire, on n'est pas obligé de jeuner dès lors qu'on n'emmerde pas le monde avec. En réalité ces protestations là relèvent de la même démarche que ceux qui vont saccager nos églises, nos monuments aux morts et nos cimetières : une volonté destructrice. Cet état desprit relève d'une pensée morbide qui étends sa toile sur le monde.

05_08_13-B1 198

Cette fresque que j'ai dénichée hier, et qui recouvre une plus ancienne sensiblement plus sympa, exprime je crois parfaitement cela ; c'est là où nous en sommes : le monde est chaos et ne transpirent que haine, destruction, torture... Y compris pour la nature. Quand on parle "écologie" dans les médias, il faut lire entre les lignes et se demander ce que ça cache réellement. Récemment Arté dénonçait que les labels "commerce équitable" étaient devenus les instruments de multinationales peu scrupuleuses. Comme si c'était nouveau ! Même le label "Bio" n'est pas une garantie ! L'autre bourgeoise dont je parlais tout à l'heure qui me disait "les vrais écolos achètent bio"... Pauvre chérie !
Ca prends le contre pied exact de Pierre Rabhi qui disait :
"Ce n'est pas parce qu'on va tous manger bio que le monde va changer. On peut manger bio et recréer nos tares fondamentales. L'aventure humaine ne doit pas se résumer à l'économie d'énergie ou à l'innovation. L'aventure humaine, c'est comment devenir une société qui soit belle, rayonnante, légère"
Ce qui fait écho à ma pensée si vous en suivez les développements depuis longtemps, ou même seulement dans ce papier.
Label Bio mon cul ! J'ai connu personnellement ; j'ai travaillé chez lui ; un vigneron sous label "Nature & Progrès" qui chaptalisait son vin au sucre blanc industriel. J'ai connu personnellement et assisté à la scène, un chevrier bio qui bourrait ses chèvres d'antibiotiques... D'autres encore... Suffit que les analyses de contrôles soient faites au bon moment et rien n'y parait. Je ne dis pas que tous trichent, mais que les mécanismes dans lesquels nous sommes enfermés génèrent des dérives. Je dis que l'écologie réelle est un leurre dans l'état actuel de la société parce qu'en réalité ce n'est pas d'écologie que nous avons besoin mais de CONSCIENCE MORALE. Tous le reste en découlerait. Et le beauf de service n'achèterait pas de la nourriture pour la jeter, les médias ne se feraient pas mousser en faisant semblant de faire de l'écologie pour mieux servir les intérêts des ennemis de leur propre civilisation, ils ne pilleraient pas un pauvre bougre comme moi sans même lui dire merci. L'insdustrie réfléchirait aux impacts de leurs pratiques et contribueraient à la durabilité de notre indispensable Terre. Les politiques et les publicitaires ne dénatureraient pas les humains au profit des intérêts des labos et de leurs actionnaires... On ne restaurera pas une nature naturante vierge dans un paradis "d'autrefois" (qui n'a jamais existé), mais on pourrait éviter de se précipiter à l'abîme. A jeter tout n'importe où comme on le fait, à nucléariser l'air et l'eau comme on l'a fait, à gaspiller les ressources comme on le fait, vous croyez vraiment que l'humanité a une espérance de vie suffisante pour conquérir les étoiles votre rêve à tous ? Pauvres guignols ! On va crever dans notre merde à petit feu. Et même ceux qui prétendent combattre le mécanisme sont complices. Quand je vous dis que mes dénonciations du gaspillage et de la pollution ne sont plus que par fidèlité à moi même ? Il y a seulement quinze ans on me riait encore au nez. Maintenant il est des aspects que je n'aborde même pas, ce n'est pas la peine... Vous comprendrez trop tard, au bord de la tombe. L'écologie finalement, c'est un truc pour faire des sous. Soit à coups de tirages de journaux, d'émission de TV, de produits plus ou moins francs du collier, de pub douteuses, etc... La vraie écologie, celle de terrain, on doit être une poignée à s'investir dedans tout au plus. Le plus dramatique voyez vous, c'est que sans cette consommation gaspilleuse et mortifère, des milliers de gens supplémentaires seraient au chômage ! Vous voyez bien que c'est le monde global qu'il faut réinventer ! "L'écologie" n'est qu'un cache-sexe hypocrite d'un monde en train de s'auto-massacrer parce qu'il ne contrôle plus rien.

papillon3B