Notre dameC'était à l'aube du 22 juin autour de la flèche de Notre Dame à Niort ; une petite escadrille de martinets. Réussir ça avec le matos que je me trimballe, à la volée,  dans mon état, comme ça, ça prouve que le vieux débris a encore la maîtrise de lui-même.
Dans "Martinets & Hirondelles" sur l'autre blog, le 28 mai, je redoutais qu'ils ne nous désertent dès le 20 juin. Et j'ai bien cru que c'était en train de se réaliser.

J'ai fait un suivi attentif, et comme on voit, le 20 il n'en restait que sept sur le quartier ! Le 21 à l'aube il n'y en avait que quatre !!! Et puis vers midi ce fut le débarquement de toute une escadrille.
Une bonne centaine d'individus virevoltent aujourd'hui entre les églises Saint Hilaire et Notre Dame de Niort. Beaucoup moins que les années passées, certes, mais plus que ces jours derniers. Résidents redescendus de la haute atmosphère ? Ou plutôt rescapés des mauvaises conditions météo plus au nord et qui se sont réfugiés ici parce que ça pullule de petits insectes ? La perspective d'orages étant moindre ici et généralement de moindre importance, bizarrement. Pour que Niort fut inondé il faut que tous les limitrophes soient noyés. Même en 2011, seuls certains quartiers avaient connus quelques centimètres. Les martinets, comme les hirondelles, sont de bons indicateurs météo ; la manière de les lire diffère cependant. A dire vrai tous les oiseaux. Quand je me revendique "sorcier", c'est aussi cela : tout un savoir empirique dont je suis l'héritier.
Les scientifiques d'aujourd'hui commencent à redécouvrir nos connaissances, et s'apperçoivent que les oiseaux sont aussi des révélateurs de la santé des biotopes, de la planète en général, et de ses rapports avec notre société. Ces oiseaux qui disparaissent à la vitesse grand V, comme les autres espèces, prouvent que nous, les écologistes de terrain, luttons pied à pied, contre, selon mon expression d'hier, contre les flatulences de notre société.

Mon grand désespoir : découvrir une espèce après sa disparition, comme sur le tweet que je vous intègre. C'est ça notre monde ! Et nous peinons à les préserver tant le droit en la matière laisse à désirer.

Le Refuge LPO est-il considéré comme "Espace Protégé" ?

Le Refuge LPO est-il considéré comme "Espace Protégé" ?

https://www.facebook.com

Les initiatives de protection individuelles sont soumises au bon vouloir des autorités et... des voisins ! Oui, parce que comme on peut le voir dans le lien ci-dessus, c'est au bon vouloir de l'ACCAT locale. Vos riverains, à la campagne, en sont souvent membres, et quand on sait l'amour que portent les chasseurs aux protecteurs et défenseurs de la nature, y'a du soucis à se faire.
Les oiseaux ne sont pas idiots ; j'ai d'ailleurs lu des rapports d'expériences scientifiques montrant qu'ils savent s'inventer des outils perfectionnés et improvisés pour récupérer de la nourriture par exemple. Ils ont donc pigé qu'en ville, y'a moins de chasseurs, et qu'hormis quelques obsédés nantis d'une 22 LR ou d'une carabine à air à courte portée, il y a moins de danger d'y laisser sa peau. Ils ont aussi compris que la nourriture y est plus abondante que dans nos campagnes dénaturées.

Actualité scientifique et technologique - News & Dossiers

Publication quotidienne des dernières news technologiques et scientifiques, publication de dossiers et articles détaillés autour de thèmes généraux ou particuliers.

http://www.techno-science.net

Malheureusement ça ne leur réussi pas plus qu'aux autres espèces tant notre environnement urbain est artificiel et pollué. Et cela conduit à leur mortalité précoce, leur disparition progressive. Je ne doute pas que les martinets, dont je parlais au début, ne subissent eux aussi ces influences. Les insectes empoisonnés par nos toxiques, nos éclairages nocturnes, y contribuent pour une bonne part.

La disparition des oiseaux communs jugée inquiétante par la LPO

Société Par Angeline Demuynck, France Bleu Sud Lorraine Les populations d'oiseaux des milieux agricoles ont fondu ces trente dernières années. La Ligue de protection des oiseaux de Meurthe-et-Moselle appelle les particuliers à les compter. Moineaux, tourterelles des bois, hirondelles, linotes... ces oiseaux vous semblent peut-être très communs.

https://www.francebleu.fr
Situation très préoccupante pour les oiseaux de France métropolitaine - Communiqués de presse - LPO

Dans le cadre de la Liste rouge nationale des espèces menacées, le risque de disparition des 568 espèces d'oiseaux recensées en métropole a été évalué sur la base des données de suivis et enquêtes ornithologiques. 26% des espèces d'oiseaux nicheurs sont menacées, ainsi que plusieurs espèces migratrices pour lesquelles la France a une responsabilité particulière.

https://www.lpo.fr
En seulement 30 ans, plus de 420 millions d'oiseaux en Europe ont disparu - notre-planete.info

La sixième extinction massive de la biodiversité est bien en marche : en seulement 30 ans, 421 millions d'oiseaux ont disparu, non pas sur Terre mais seulement en Europe ! C'est l'estimation édifiante réalisée par une étude

http://www.notre-planete.info

Je crois vous avoir collé suffisamment de documentation ci-dessus pour appréhender le problème dans ses grandes lignes et pour un début de prise de conscience. Enfin, si c'est possible...

17 juin 2016 (38)

Parce qu'il faut bien constater que tout ce qui vous intéresse, c'est votre amusement personnel et votre confort immédiat. En ce lendemain de fête de la musique ; qui est plutôt une fête du boucan et de la cacophonie tant les groupes produits sont rapprochés et jurent entre eux par des types et styles incompatibles les uns avec les autres ; vous n'imaginez pas l'impact que les sound system peuvent avoir sur les oiseaux, et la micro-faune, et même la plus grosse. N'importe quelle "rave" ou "pride" a le même effet ravageur. Il y a une accoutumance malgré une mort lente, la mortalité juvénile aussi, aux nuisances permanentes ; comme le bruit des voitures par exemple, et en dépit que les voitures en tuent beaucoup. Mais là, c'est comme si vous tiriez un coup de revolver dans une pièce jusque là relativement calme. Avec la balle pas perdue pour tout le monde ou n'importe quoi en prime.
Tout ça pour produire un monceau d'ordures abandonné à la jean foutre. Je plaignais ce matin les employés municipaux qui dès 6 h du mat, essayaient de ramasser vos reliefs. Je n'ai pas fait de photo, j'aurais dû... Même si il eût beaucoup de gens pour utiliser les poubelles à leur disposition, il y a encore des hordes qui ne savent pas faire autre chose que joncher le sol de leurs détritus. Et les petits oiseaux qui vont venir picorer ça... Vos frittes indigestes et vos fonds de whiskies délétères.
Je me suis planté sur la date de la désertion généralisée pour cette année de mes potes martinets ; certes ; mais pas sur la globalité du problème. Comme les autres ils sont chaque fois moins nombreux. Et je pense qu'ils partirons aussi plus tôt tout de même : je prévois une météo instable jusqu'au début juillet au moins. Ce sont les oiseaux, pas seulement les martinets, qui me l'ont dit. La langue des oiseaux est celle des alchimistes, elle est aussi celle des sorciers *:)) Marrant
Vous avez confisqué l'arc en ciel dont les Aymara avaient fait un emblème, vous croyant en pleine renaissance alors que notre Syphilisation (1) est en pleine turbiditation ; l'oeuvre au noir...

oiso

(1) le terme est employé par les Aymaras, précisémmment, pour signifier leur découverte de notre "civilisation" et ses méfaits, suite à la ruée des occidentaux aux lendemains du débarquement de Colomb et ses suiveurs. Ce sont eux-mêmes qui me l'ont expliqué en 1992. Tout ça parce que notre premier bienfait fut de leur refiler la chtouille au nom du Christ qui a dû en vomir depuis son paradis.