ordures-Dimanche-C1_22-09-13 011 (5)

Rue Victor Schoelcher, un petit buisson de sureau en bordure d'un parking privé livré en partie à la nature. C'est bien qu'il y ait des plantes sauvages, des fleurs, des arbres à papillon. Le problème est que ça sert de dépôt sauvage et que le quidam, car la majorité est due à un seul type ; je l'ai détronché d'ailleurs ; y entasse ses poubelles depuis des mois. A mon avis c'est le même qui balançait ses poubelles dans la cour fermée d'un bâtiment à proximité qui est maintenant en travaux et dont la cour a été nettoyée. Il camoufle dedans les buissons et jusque dans les branches.
J'ai enlevé une partie des sacs ; mais je mettrais des mois si je veux tout enlever ; des canettes aussi qui traînaient alentours et j'ai découvert que le mec n'a pas de pognon, non à peine ! Seulement je n'ai pas découvert que ça. Le mec est sous Subutex et équivalents depuis plus de cinq ans. Il enfile des boites entières d'un coup à coups de demi-litres de bière et accessoirement autres alcool.

ordures-Dimanche-C1_22-09-13 011 (7)

A mon avis y'a un trafic derrière parce que dans l'état où il est je doute qu'il puisse travailler et un RSA ne saurait couvrir sa consommation de plats touts prêts, de pizza (je sais où il achète) et son gaspillage. A l'heure où plusieurs gosses sont morts sous les coups de leurs parents ou mauvais traitements, et pas seulement la petite Fiona qui est la seule pour qui vous ayez des yeux ; j'ai confronté cela à la prise de drogues régulières... Comment un type bourré jusqu'à la moelle peut-il mener une vie normale ? Il y en a qui parlent de légaliser le cannabis, comme si ça allait entraver quoi que ce soit ! J'ai vu lors de mon court séjour à Amsterdam : y'avait pas deux plombes que j'y étais on me proposait déjà toutes sortes de merdes, y compris du cannabis, en loucedé. Et on sait bien que les accrocs aux cames iront toujours chercher des sensations plus fortes. Une se répand actuellement très vite, nouvelle sur le marché : le krokodil. C'est tout simplement horrible ! La dépendance est quasi-immédiate si j'ai bien pigé ; les images auxquelles j'ai accédé absolument révulsantes, insoutenables !  J'ai pleuré moi qui suis toujours prêt à mordre. Quand je dis que je lâcherais volontiers la Légion sur les barons têtes de trafics, je pèse mes mots, et ceci pour toutes les drogues. Il ne s'agit pas là de raisonnement à l'emporte pièce comme j'en vois ici ou là, et bien trop souvent, des partisans de la justice expéditive. Je plaide pour la guerre, et non pas la "justice", aux chefs et aux lieutenants de ces ennemis jurés de la société ; de cet État dans l’État qui gangrène tout, à tous les étages sociaux et dans le monde entier. Contrairement à ce qu'affirmait une imbécile l'autre jour sur Facebook ; et de nombreux crétins avec elle ; la drogue n'est pas réservée aux écolos et d'ailleurs un véritable écolo devrait être l'ennemi de la drogue parce que ces productions sont souvent de souches OGM qu'il est sensé combattre mais aussi génératrices de multiples pollutions à tous les niveaux de la biosphère. C'est même ce qui a permis à une étude récente, en analysant les eaux usées de nos villes, d'en établir un classement dans le niveau de consommation et de mettre en avant qu'en France on est parmi les pires d'Europe. Pour revenir à notre mec, une véritable armoire à glace par ailleurs qui aurait pu faire un homme fort ; mais moi le rabougri je lui ai foutu la trouille ; il est abonné aux substituts délivrés sur ordonnances. Vu la durée de sa consommation, je me demande dans quelle mesure c'est une solution efficace ? On a critiqué le Patriarche qui employait des méthodes qu'on disait "sectaires", en tous cas lui je lui ai vu des résultats. Le Père Guy Gilbert aussi en aurait. C'est sans doute là qu'il faut chercher les solutions. Mais dans notre société athée militante, ça passe mal. On préfère se leurrer avec des fantasmes accouchés d'illusions pseudo-révolutionnaires et prétendument psychologiques. Mais comment s'opposer à un mal quand on en distille l'équivalent légalement ? Combien de gens sont sous pilules du bonheur ? Vous prétendrez que ce n'est pas la même chose parce que médicalement contrôlé. Nombre d'études montrent que ce n'est que très approximatif  et que c'est souvent devenu le substitut facile à toutes sortes de "maux" que la volonté suffirait à juguler, d'une part, et que d'autre part l'impact est tout aussi nocif sur ce que vous appelez "l'environnement". Mot qui me fait bien marrer puisque nous sommes non pas "environnés" mais partie intégrante de la Terre qui nous a produit, composés en moyenne des mêmes éléments dans les mêmes proportions, au point qu'il est possible de déterminer l'origine d'un homme nourrit par son terroir en fonction de la composition chimique de ses restes. Méthode très utile en archéologie par exemple.

ordures2-Dimanche-C1_22-09-13 129 (9)Je ne vais pas m'étendre sur le sujet. Je ne changerai pas le monde. Mais j'ai tenu à en parler un peu, m'écartant de l'objet initial de ce blog. Comme ça, histoire de sortir ce qui marine depuis plusieurs semaines. Entre temps j'ai nettoyé plusieurs décharges en nature mais n'ai pas eu le courage d'en parler parce que ça n'allait vraiment pas du tout. Entre les emmerdes de fric, ma santé qui me faisait des tours conséquemment, et mon moral en dessous de tout, tant à cause de notre vie et ses perspectives à venir que de l'actualité de la société, je n'avais guère le cœur à traiter de mes sujets habituels. J'ai même eu un gros coup de révolte parce que Niort a été élue "Capitale Nationale de la Biodiversité" ... Pompeux, parce que Jonzac par exemple a une biodiversité très riche, mais c'est vrai qu'on trouve beaucoup de choses ici, bien plus que dans beaucoup de villes que je connais. Seulement cette variété floristique est considérée par nombre d'habitants comme de la vermine juste bonne à recevoir des ordures. Y'a pas un coin de verdure où on ne trouve pas de la merde, des déchets en majorité non biodégradables. Là où ce n'est pas le cas, les riverains arrosent au désherbants (en espace public) parce que ça ne leur plait pas que la municipalité y ait renoncé (j'ai vu faire).

JEUDI_26-09-13 329

Y'a pas que les coins de verdure qui sont dépotoirs ; les trottoirs aussi... Et y'a pas que des canettes... J'ai ramassé un lot de couvertures tout à fait acceptables tout récemment en pensant que les refuges SPA pleurent pour en avoir et des SDF meurent de froid l'hiver faute de pouvoir s'emmitoufler. Sans compter que je viens de ramasser une pleine valoche de vêtements encore une fois... En un mot comme en cent : bandes de dégueulasses ! Que vous soyez athées ou croyants vous avez la cervelle aussi vide qu'une baudruche. Vous attendez tout de l’État et des écolos alors qu'en réalité c'est de conscience dont nous avons besoin.

 

roses_3_B