IMG-20150730-04748On m'a impliqué dans un groupe de photo facebookien niortais ; j'aurais pu refuser et puis, et puis je me suis dit que ce serait l'occasion de décrocher quelques coups de pieds de l'âne en loucedé ; sans en avoir l'air. Je ne manque pas de montrer quelques jolies choses comme une sculpture que je prenais au départ pour un silure ; on m’appris alors que c'était un dauphin.

IMG-20150730-04749

Passons, ce fut pour moi l'occasion de montrer combien on néglige notre patrimoine et combien les gens s'en foutent. Perpétuellement à sec, le bassin sert de poubelle et la jardinière à laquelle il s'adosse aussi. Alors qu'il y a des poubelles publiques dans la rue, pas loin. Combien de fois les ais-je soulagés de leurs détritus ? A dire vrai, il y aurait des fleurs ce serait pareil. Combien de fois j'ôte des saletés des massifs ? Si je veux faire une photo de fleurs, je suis obligé la plupart du temps de toute façon. Ces temps ci je ne puis plus l'éviter du tout vu que je suis équipé comme un manche. L'incivisme et le crétinisme associés au mépris de la ville et de son personnel sont les principales caractéristiques des abrutis locaux. Ainsi vendredi soir, vers 18 h, j'ai vu un type tout à fait bien de sa personne, genre petit bourgeois bureaucrate employé de mutuelle ; l'industrie locale ; venir tranquillement déposer ses sacs poubelle au pied des buses de tri du bas de la brèche (côté Perrochon). Il y a le vandalisme ordinaire comme ça et puis le vandalisme conscient et volontaire.

IMG-20150802-04787

On a encore défoncé le distributeur de boisson de la place saint Jean. Il était encore intact vendredi soir. Pourquoi celui-là ? J'en connais plusieurs dans la ville qui ne subissent pas ce sort. C'est curieux cet acharnement. Toujours le même coupable ? Je n'ai jamais réussi à le surprendre, moi qui passe ici très souvent et à n'importe quelle heure du jour et de la nuit, aléatoirement.

IMG-20150802-04794

Son bac à canette sert à l'occasion de poubelle ; que j'ai nettoyé ; alors même qu'il y en a une en face à deux mètres. La photo là date d'une ancienne facade, mais ça change rien aux faits. 

IMG-20150802-04786

Et il y a pire... Les poubelles renversées j'avais l'habitude, J'en ai redressé quelques poignées de douzaines en douze ans, dont plusieurs ce même jour, mais jetée en travers de la chaussée, j'avais pas encore vu. C'est comme ça que j'ai commencé mon dimanche, à six plombes du mat'... J'ai tout ramassé ! Le gars, que je connais bien, ne le saura jamais. C'est un couillon quelque part, il avait foutu des médicaments dans sa poubelle à emballages (non consommés) ce qui m'a permis de faire le tri après lui et les destiner à mon cabas pour Cyclamed... Le vandale a rendu service à la nature quelque part, évitant ainsi que ça parte en décharge ordinaire. M'enfin bon, c'est une goutte d'eau dans l'océan d’imbécillité. L'autre jour on a sorti un plein sac de médicaments d'un dépôt sauvage.

IMG-20150724-04682

Un énorme carton qui trônait à côté des poubelles, où se mêlaient fringues, médicaments donc, piles, matos électrique, et même bouffe, comme dans n'importe quelle poubelle ordinaire locale. C'est là que je me suis encore posé la question sur la mentalité des toubibs et pharmaciens du coin ; au moins de certains ; et du fonctionnement de la pharmacie en général. Comment une même personne peut-elle se retrouver en possession d'une vingtaine de boites d'un même produit qui ne seront pas périmées avant 2017 ? Tout ça pour les jeter ! Celle qui avait fait le coup est venu nous casser les couilles et c'est ma chérie qui lui a rentré dans le lard à ce propos. Mais elle a rien compris la conne. De toute façon, quand je vois les coms à la con qu'on vient me faire, je me dis que la planète va crever avant que vous n'ayez pris conscience de quoi que ce soit.

IMG-20150802-04793

La poubelle est devenu l'élément central de la civilisation qu'on croit utile d'ajoindre au patrimoine pour le valoriser. Ces poubelles là, trônent 24 h /24, 7 J/7 à cet endroit. Et encore, ce dimanche sont-elles vides et il n'y a pas de dépôt au pieds. 

IMG-20150802-04791

Celle-ci est la poubelle à emballage d'un toubib. Un toubib qui a refusé un arrêt maladie à ma chérie alors qu'elle avait quarante de fièvre ; un toubib qui a refusé ma carte vitale parce que nous étions pauvres et que j'ai dû payer plein pot. Et dire que c'est le toubib d'une des membres du groupe dont je parlais plus haut. Mais elle c'est une bonne niortaise, que voulez vous. Ce qui cloche ? Mais tout simplement que cette poubelle est réservée aux emballages, ne doit pas contenir de sacs, et ne doit pas dégueuler comme ça. Plus de quinze jours qu'elle trônait quand je l'ai enfin photographiée.

Chaise porteur

Il y a un film « vos enfants vos accuseront » qui survole quelques nuisances. Les auteurs sont de doux rêveurs... Vos enfants ne vous accuseront pas car les derniers seront aussi cons que vous et les autres seront crevés. Tout ce qui vous intéresse, c'est de vous abrutir à coups d’hédonisme ; éventuellement publiquement au nom de Satan comme en Amérique par exemple ou au festival de l'enfer chez nous... Ils prétendent ne pas y croire ? Alors quel besoin de s’affubler d'une statue sensée l'évoquer ? Hein ? Peuvent pas s'abimer dans leurs excès de débauche sans cette affirmation caricaturale ? Ça me fait rigoler d'ailleurs, parce qu'initialement le Baphomet ; prétendument adoré par les Templiers ; n'est pas Satan au sens où vous l'envisagez.

DIABLE XV

On peut le relier à la lame XV certes, qu'on appelle « le diable », mais elle n'est pas aussi définitive et représente un état que l'être doit vaincre, une étape, précédée de la Tempérance et suivie de l'effondrement des illusions de l'homme (Maison-Dieu, lame XVI) Puis de l'étoile, symbole de l'âme. Il y a, en plus, des relents de pédophilie dans la représentation américaine, en ce qu'ils ont placé deux enfants en adoration au pieds. Sur la lame de tarot ce sont deux adultes enchaînés. Un couple classique... Prisonnier des revers et des passions. Enfin, quand on se mets à vénérer la servitude et négliger toute conscience, la mort de la civilisation n'est pas loin. De toute façon, les espaces naturels ; au sens premier du terme, entendez « sauvages » ; disparaissent au galop. On accuse le réchauffement alors qu'il s'agit de l'homme qui les massacres en les empoisonnants et les grignotants. On a cultivé la multiplicité des facteurs délétères dont la surpopulation n'est qu'un aspect... Pour une humanité pérenne sur une planète durable il faudrait une révolution spirituelle, et c'est le contraire qui est en marche.

LIVRE

Ceux qui se réclament de la spiritualité aujourd'hui font, pour une large part, soit dans un magma syncrétique informe de notions qu'ils n'ont pas étudiées ; libérant des forces psychiques qui les asservissent ; soit dans un intégrisme distillé par des gourous qui ont bien d'autres intérêts que la quête de la rédemption et de la lumière (Daesh est un exemple, mais il y en a bien d'autres). La grande masse marine dans une soupe distillée par des inconscients qui ont projeté et favorisé un monde dont ils ne contrôlent absolument plus le fonctionnement tout en enfermant les gens dans une toile qui va surveiller leur moindre faits et gestes ; mais pas ceux qui pourraient contribuer à la destruction ou la sauvegarde de la planète ; leurs pensées, vos pensées, afin de s'assurer que le quidam lambda ne remets rien en cause de la bouillie de pensée unique qui le conduit à gober les couleuvres et dont le seul sens est de consommer et chier n'importe quoi... De l’ersatz de bio, de l’ersatz d'amour, de l'ersatz de joie, de plaisir, de santé même... Tout changer en merde et crever ensuite...

DIABLE

Et moi dans tout ça ? Moi je m'en fous... J'attends la visite de Borniol tranquillement ; mon sort est scellé ; et vu la situation, je ne changerais rien à rien. J'écris, c'est comme si je pissais dans un violon. Ce qui se passe ici n'est jamais que le miroir de ce qui se passe ailleurs, et vous en êtes les acteurs consciencieux, appliqués à jouer votre rôle de consommateurs dégueulasses, empoisonnant tout et d'abord la source de toute vie : l'eau. Vos saloperies mal triées finissent à la mer, en micro-fragments qui empoisonnent le plancton nourriture des poissons qui, même si vous n'en mangez pas, entrent dans les nourritures industrielles des animaux que vous mangez... et accessoirement l'engrais de vos jardins.

 


Une vidéo inquiétante montre pour la toute première fois que le plancton mange du plastique par Gentside Découverte

AS DE PIQUE 5