dimanche 20 novembre 2016

Les oignons de la miséricorde

Y fout quoi sur Canal-Décharge François ? Hein ? Juste pour embêter les lecteurs athées, mais aussi les croyants qu'ont rien dans le froc. Enfin pas tout à fait, mais y'a un peu de ça quand même.  Voilà, je vous explique... Si vous vous donnez la peine de lire. Tout a commencé vers deux plombes du mat'. Impossible de dormir... Normatif mon général, t'as le vent qui fait bruire la maison, et le volet du voisin qui joue du tam tam. Leur proprio leur a réparé la semaine dernière. Ils avaient fini par être arrachés leurs machins à... [Lire la suite]

dimanche 4 septembre 2016

La biffe au quotidien, miroir du monde

Je ne sais pas vous, mais moi, une maison délabrée ouverte à tout les vents la nuit, dans une rue tortueuse, ça me titille toujours un chouïa. Je ne passe pas devant sans un minimum de précautions et sur mes gardes. On ne sait jamais trop ce qui peut en sortir, et comment ça peut se passer. Surtout ici où une certaine zone grenouillant dans les squats de fortune et les paradis artificiels n'a pas besoin d'armes conventionnelles pour vous offrir un aller simple chez Borniol. Ils règlent ça à coups de pelle, de chien, de barre à mine.... [Lire la suite]
dimanche 13 septembre 2015

Victimes innocentes

Entre 3 et 4 plombes du mat' ; l'heure glauque juste avant le réveil laborieux de la cité. Loin de là, aux Halles, ça s'active déjà à l'intérieur, tandis que quelques fêtards attardés agitent leurs brumes alcoolisées au bas de la Brèche... Quoique ce jour là je doute fort qu'il y ait grand monde. Un peu plus tôt l'orage grondait et il pleuvait à seau, et je me traînais dessous. Biffe oblige ? Non, intuition. Effectivement, tout près d'ici, le flot du caniveau (2 à 3 cm d'eau sur la chaussée à certains moments) charriait une pièce de... [Lire la suite]
jeudi 26 mars 2015

A Niort l'habit fait le moine

A Niort l'habit fait le moine. En tout cas au Crédit Mutuel Ernest Perochon (photo). 15 ans de cette banque, traité comme un clodo. Encore que, comme le disait un pote de souche réunionnaise rencontré 5 mn plus tard à la Poste quasi juste en face, même un clodo c'est un être humain et ça a droit au respect. N'importe comment c'était la gonzesse qui projetait ses phantasmes sur ma tronche, puisque partout ailleurs ce jour là j'ai été bien reçu. Mais le niortais moyen est une caricature et réagit en fonction des stéréotypes qu'il a... [Lire la suite]
Posté par Mikael3300 à 23:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , , ,
jeudi 9 janvier 2014

La foire aux sacs

Dans l'article "Les chemins de l'évolution" je vous avais montré un endroit dégueulasse que je déplorais de n'avoir pu nettoyer par renoncement en raison de l'acharnement et de l'indifférence des riverains. Et bien c'est propre maintenant ! Et ce n'est pas moi qui ai fait le coup. Certes il reste des miettes et l'aspirateur en service sur la Brèche aurait là toute son utilité, mais au moins ça a été nettoyé et je suis bien content. C'est qu'il y a là du sureau et des arbres à papillons, c'est précieux pour la biodiversité. Du moins... [Lire la suite]
samedi 7 décembre 2013

Que je vous montre deux ou trois bricoles...

Que je vous montre deux ou trois bricoles en écho à mes précédentes publications et révélatrices d'une certaine mentalité du mépris de tout en général et de son prochain en particulier. Je considère cette propension à dégueulasser son propre cadre de vie comme non pas la cause première mais une facette d'un mépris total de tout ce qui n'est pas son propre confort. Ca rejoint par exemple l'affirmation d'une imbécile à qui le chien en vrac n'obeïssait pas tout à l'heure et qui le laissait courir à son aise et chier ou il voulait. Il... [Lire la suite]

dimanche 21 juillet 2013

Ballade du matin

J'étais sorti photographier les oiseaux et les fleurs, voir si les martinets, qui, quoique clairsemés, sont toujours là (ils ont une semaine de plus que l'an dernier, rejoignant les dates de départ d'il y a dix ans), et voilà ce que j'ai trouvé... et nettoyé. Ce n'en n'est en réalité qu'une toute petite partie. Je tiens à souligner que je ne naviguais pas au hasard : la bouteille de coca ça fait une semaine qu'elle traine... Je voulais voir si les ouvriers de la voirie ou le riverain la ramasseraient... Pour rigoler... [Lire la suite]
mercredi 10 avril 2013

Coupe de fiel

Voilà ce qui me fout les boules, cet endroit c'est celui là dont je parle dans Les charmes de notre royaume le 3 avril dernier. Entre temps le tas avait doublé, je n'ai pas pu ré-intervenir... dommage d'ailleurs, y'avait un joli miroir qui m'aurait bien plus. Y'a pas 48 h que les services municipaux ont nettoyé quand j'ai fait la photo ci-dessus. Grave quand même ! Quand je dis qu'il faut saquer. Comme d'hab' j'ai limité les dégâts mais pas pu tout faire. La ferraille je l'ai laissée : pour le moment j'ai de quoi remplir à la gueule... [Lire la suite]
mercredi 3 avril 2013

Les charmes de notre royaume

Il y a réemploi et réemploi hein ? Je vous expliquais comment transformer une boite à cigare en coffret pour pas un rond dans un papier précédent. Là le gars à une notion de l'économie toute relative par contre. Bon de toute façon c'est en principe interdit de mettre un sac poubelle non fermé (et même fermé) sur la rue, à fortiori en plein centre historique. mais vu le temps qu'il est resté, que la ville ne vienne pas m'accuser de lui faucher l'herbe sous les pieds hein ? Suffisait d'une paire de gants souples pour ôter les emballages... [Lire la suite]
mercredi 31 octobre 2012

Mission impossible Back

J'avais illustré mon précédent papier d'un gaspillage alimentaire abandonné sur un parking de supermarché ; j'y suis repassé ce mardi 30 à l'occasion de mon escapade au boulevard des trépassés. J'ai profité de ce qu'on était avec la bagnole ; j'ai horreur de circuler en ville avec mais vu mon état j'avais pas trop le choix que de la prendre ; et on s'est garrés à coté des caddies. Masqué par notre engin j'en ai profité pour nettoyer, trier dans des cabas de récup, et pu ainsi constater que si quelqu'un s'était donné la peine de tout... [Lire la suite]