jeudi 15 septembre 2016

Du sacré dans les caniveaux (mis à jour)

Mes déambulations mènent à tout à condition d'en revenir vivant ; les agressions ne sont pas si rares, mais tant que je m'en sors je ne dis rien, parce que je sais trop bien que si on se défend, on risque judiciairement autant, dans ce pays pourri et gangrené, que l'agresseur sinon plus. SURTOUT quand on est un pauvre ère d'ailleurs. Des Cahuzac et consorts se voient menacés de prison pour des crimes sans pardon ; la richesse devrait induire l'honnêteté quand on ne manque de rien ; mais je ne me fais aucun souci pour lui, comme DSK en... [Lire la suite]

mardi 2 août 2016

Un triste matin

Une montgolfière presque au ras des toits au petit matin vient égayer la grisaille du ciel vide ; les martinets l'ont déserté il y a déjà quelques jours, mais aussi les pigeons empoisonnés dont toute une troupe me tenait compagnie lors de mes pauses matutinales, ainsi que trois pies tout aussi disparues. Je n'avais que mon smartphone sur moi pour figer l’événement et c'est dommage. Mon intuition me disait d'emporter mon apn, j'aurais eu une résolution supérieure et un zoom bien plus puissant mais une autre intuition m'avait... [Lire la suite]
lundi 25 juillet 2016

Nocturne liquide

6 h03 ce lundi 25, je viens enfin de remarquer la Lune superbe en son quasi dernier quartier. Y'a des fois je dois avoir les mirettes dans les fouilles mézigue, c'est pas possible autrement. Il est vrai que j'ai eu une longue vadrouille derrière moi cette nuit là. Fallait que je fasse marcher mes guiboles, absolument. Je venais de passer deux jours cloîtré ; tant à cause de mes tripes qui jouaient au con, que parce qu'on est obligés de se barricader malgré la chaleur, à cause du bruit et de l'odeur des gaulois de souche aussi bien que... [Lire la suite]
dimanche 3 juillet 2016

Les deux visages de la ville

"Niort se parisianise" me suis-je dit en tombant là dessus un petit matin gris place Saint Jean. Ils auraient dû faire la même chose du côté des halles, ça collerait bien dans le décor ; il est vrai que je n'ai guère eu la force d'aller vérifier ; l'autre matin je suis passé tout près, mais j'avais très mal au bide alors je n'ai pas poussé jusque là, laissant les cagoinsses aux maraîchers qui étaient en train d'installer,en cas d'urgence ; préférant me rabattre sur d'autres. J'espère juste que ce ne sera pas comme des tas d'éléments... [Lire la suite]
mardi 14 juin 2016

Terre bradée... ballon vendu...

Je me demande pourquoi Hollande est allé Lundi à Colombey ? Bon, soit dit entre nous, je préfère ça à fleurir la tombe de Pétain, sans pour autant sombrer dans un manichéïsme primaire. Quelqu'un, sur FB, a écrit : "A propos de F. Hollande, on pourrait reprendre mot pour mot le mot de De Gaulle au sujet d'Albert Lebrun: "Au fond, comme chef de l'État, deux choses lui avaient manqué: qu'il fût un chef ; qu'il y eût un État". Il y a du vrai là dedans. J'ai déjà souligné mon amère impression d'une désintégration majeure... Elle n'a pas... [Lire la suite]
dimanche 24 avril 2016

l'argent ne se mange pas

"Quand le dernier arbre aura été abattu - Quand la dernière rivière aura été empoisonnée - Quand le dernier poisson aura été péché - Alors on saura que l'argent ne se mange pas."Annonçaient les indiens des plaines dès la fin du XIX° siècle, eux pour qui l'argent n'avait aucun sens. Tacka Ushte (Oglala, "indien" des plaines), dans "de mémoire Indienne" raconte que ses pères, lorsqu'ils avaient des dollars papier s'en servaient pour allumer le feu. Des pièces d'argent ils faisaient des décorations. Ils ne comprenaient pas que ces... [Lire la suite]

lundi 18 mai 2015

La main de la Providence dans le falzar des coïncidences

Vivre sans fleurs serait pour moi un peu comme vivre sans air à peu près. Je suis bien content qu'on aie remplacé l'infâme parking de la Brèche par des jardins, même si je trouve que la pelouse y occupe un trop grand espace vide ; je n'aime pas les grands espaces vides ; les parterres fleuris latéraux égaient un chouïa mes tristes journées. Enfin, tristes, ça dépends ; ce sont surtout mes prises de conscience accélérées qui sont tristes. Je me pense en marge, exclu, alors que je respire et vibre au rythme du moindre changement dans la... [Lire la suite]
mardi 22 juillet 2014

A genoux les dégueulasses, les feignants, les méprisants

Regardez cette pauvre femme qui traîne ce qui pour vous n'est qu'une chose méprisable à jeter vous qui avez les moyens d'avoir tout flambant neuf. Dix ans qu'elle l'attends cette colonne de salle de bain aux bonnes dimensions parce rien d'autre ne rentre dans ce qui en tient lieu chez elle. Pendant tout ce temps, même aux temps aisés, elle a dû se contenter d'une ruine. Il y en a eu d'autres qui sont passées à sa portées, trois ou quatre pas plus, mais vendues ou données personne ne voulait livrer, étant entendu que ramener ça de loin... [Lire la suite]
Posté par Mikael3300 à 00:26 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,
samedi 12 juillet 2014

En pétard

Théo s'insugeait récemment contre l'incivisme des niortais... Comme quoi je suis pas tout seul. Partout au centre ville on trouve des dépôts sauvages incongrus, et même si il y a eu un minimum de progrès ces dernières années, c'est encore repoussant. Faut pas s'étonner après si les gens ne veulent plus venir ; ce n'est pas qu'une question de stationnement ! Personnellement, en dehors des obligations, faudrait me payer pour que j'y aille ! Et je connais plusieurs personnes comme moi. Même si,; comme on le voit ici, ça me rapporte... [Lire la suite]
mardi 3 juin 2014

Touche pas à mes ordures (mis à jour)

"Penser globalement et agir localement" était la devise d'une assos francilienne écolo dont j'ai longtemps fait partie activement.Je me console avec ça quand je vois le dérisoire de mon pouvoir face à la réalité que j'avais promis de développer dans "Mystère et quenelle". Après les continents de plastique du pacifique, j'ai eu vent récemment de celui d'Atlantique Nord. De nombreux médias en ont parlé mais je vous ai intégré délibérément le lien vers l'article de CAPITAL, comme ça vous ne direz pas que c'est de (je cite mes... [Lire la suite]